Covid-19 : l'Espagne dépasse le million de cas, une première dans l'Union européenne

Le pays a recensé mercredi 16 973 cas et 156 décès sur les dernières 24 heures, portant le total à 34 366 morts du coronavirus.

Deux personnes portent le masque dans une rue de Burgos, en Espagne, le 21 octobre 2020.
Deux personnes portent le masque dans une rue de Burgos, en Espagne, le 21 octobre 2020. (CESAR MANSO / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Un triste record. L'Espagne est devenue, mercredi 21 octobre, le premier membre de l'Union européenne – et le sixième au monde – à dépasser le million de cas de Covid-19, avec 1 005 295 cas, d'après le bilan quotidien du ministère de la Santé. Le pays a recensé 16 973 cas et 156 décès sur les dernières 24 heures, portant le total à 34 366 morts du coronavirus, alors que les restrictions se multiplient pour contenir la seconde vague de l'épidémie.

 Edouard Philippe entendu par la commission d'enquête. Le Premier ministre a reconnu mercredi des "erreurs de communication" dans la gestion de la crise sanitaire, lors d'une audition de près de trois heures par la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur le Covid-19. C'était la première fois que l'ancien chef du gouvernement était entendu concernant les décisions prises par son gouvernement à propos de l'épidémie en France.

Une nouvelle partie de la France va passer au rouge. Le gouvernement va annoncer jeudi qu'un "certain nombre de départements basculeront en alerte maximale" face à la progression de l'épidémie du Covid-19, a indiqué mercredi 21 octobre son porte-parole, Gabriel Attal, à la sortie du Conseil des ministres. Plusieurs nouvelles métropoles devraient ainsi être concernées par un couvre-feu, six jours après celui instauré entre 21 heures et 6 heures dans huit grandes villes ainsi que Paris et l'Ile-de-France.

L'état d'urgence sanitaire prolongé jusqu'au 16 février ? Le Conseil des ministres a adopté mercredi un texte prolongeant l'état d'urgence sanitaire en France jusqu'au 16 février 2021 pour faire face à la deuxième vague épidémique liée au coronavirus. Pour qu'il soit effectif, le Parlement doit donner son aval lors d'un vote qui aura lieu ce week-end. Levé le 10 juillet, l'état d'urgence a été rétabli par décret dans la nuit de vendredi à samedi jusqu'au 16 novembre, permettant notamment l'imposition d'un couvre-feu entre 21 heures et 6 heures en Ile-de-France et dans huit métropoles.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h35 : Bonsoir , pardonnez-moi pour ce retard, l'actualité a été foisonnante et j'ai effectivement mis du temps à vous donner les chiffres du Covid-19 aujourd'hui. La hausse des contaminations se poursuit en France. Plus de 26 600 nouveaux cas de coronavirus ont été détectés en 24 heures, soit près de 6 300 de plus que la veille (20 468), indique le tableau de bord du gouvernement. Le nombre de patients actuellement hospitalisés pour Covid-19 s'élève à 13 185, soit 727 de plus qu'hier. Enfin, 163 nouveaux décès ont été enregistrés, portant le total à 34 048 morts depuis le début de l'épidémie. Vous trouverez tous les détails dans cet article.

23h31 : Il est 23h, les chiffres du jour peut être ?

23h25 : "Les hôpitaux sont sous forte tension, ce qui amène à plusieurs mesures", a également souligné le directeur général de l'ARS Auvergne Rhône-Alpes, Jean-Yves Grall. Il a annoncé "qu'à partir de lundi, les interventions seront toutes déprogrammées dans les établissements hospitaliers de la région, sauf les urgences, de façon à libérer des capacités, du personnel médical et paramédical pour prendre en charge cet afflux de patients".

23h20 : "Nous avons pour le moment le triste record des indicateurs les plus dégradés de France. Cela justifie que nous soyons un peu plus offensif dans les mesures. Des contrôles très renforcés montrent toutefois un très grand respect de la population dans son ensemble. Il faut que ça dure", a précisé la préfète Catherine Séguin.

23h15 : Le couvre-feu instauré le 17 octobre au sein de la métropole de Saint-Etienne va être étendu à l'ensemble du département de la Loire vendredi à minuit. Cette mesure fera l'objet d'un arrêté préfectoral vendredi, a annoncé la préfète de la Loire lors d'un facebook live auquel participaient tous les maires et les parlementaires du département. Elle sera officialisée après la prise de parole du chef du gouvernement, Jean Castex, et du ministre de la Santé, Olivier Véran.

22h40 : Le Conseil scientifique demande aux autorités à faire preuve de pédagogie en expliquant "clairement" les nouvelles mesures de l'état d'urgence sanitaire, qui doit être prolongé jusqu'en février, afin de "faciliter" l'adhésion de la population, selon un avis publié aujourd'hui. Par ailleurs, le Conseil scientifique émet "un avis favorable" à la prorogation de cet état d'urgence sanitaire, "compte tenu du caractère provisoire et proportionnel de ces dispositions".

22h35 : L'Espagne est officiellement devenue le premier membre de l'UE à franchir le cap du million de cas de nouveau coronavirus. Le ministère espagnol de la Santé a annoncé dans la soirée 16 973 cas sur les dernières 24 heures, portant le total à 1 005 295 depuis le premier cas détecté le 31 janvier sur l'île de la Goméra, dans l'archipel des Canaries.

21h40 : L'État d'urgence sanitaire pourrait être prolongé jusqu'au 16 février 2021. Dès demain, de nouveaux départements pourraient basculer en alerte maximale et être soumis au couvre-feu, comme le rapporte ce reportage du journal de 20 heures de France 2.




21h33 : Le ministre allemand de la Santé Jens Spahn a été testé positif au coronavirus et s'est mis en quarantaine, a annoncé un porte-parole du ministère. Le ministre, membre du parti chrétien démocrate (CDU) de la chancelière Angela Merkel, s'est "isolé à son domicile", a-t-il ajouté. "L'ensemble des contacts (du ministre) sont en train d'être informés", a précisé le porte-parole. C'est la première fois qu'un membre de l'exécutif allemand est testé positif au Covid-19.

21h25 : Les élections régionales et départementales seront-elles reportées ? Le Premier ministre, Jean Castex, a confié à Jean-Louis Debré, ancien président du Conseil constitutionnel, la mission de réfléchir à un éventuel report des scrutins, pour cause d'épidémie de Covid-19Covid-19. Celles-ci doivent pour l'instant se tenir en mars 2021.

17h43 : Bonjour @Emilie95. Votre mari pourra venir vous chercher à la gare. Ce type de déplacement est autorisé "seulement s'il n'y a pas d'autre solution de transport". Pour ce faire, il devra cocher la case "déplacement pour motif familial impérieux" sur l’attestation dérogatoire de déplacement.

17h43 : Bonjour et merci pour votre travail. Je rentre sur Paris en train dimanche à minuit. Je comprends donc que mon billet fait office de dérogation. Qu'en est-il pour mon mari qui doit venir me chercher à la gare ? À cette heure ci pas de transports en commun pour rentrer chez moi... Merci par avance !

16h30 : "La problématique du couvre-feu devient presque désuète. Aujourd'hui, il faut aller jusqu'à des scénarios de reconfinement. Il y a une telle accélération. On s'attend du coup à ce qu'il y ait vraiment une dynamique hospitalière qui va augmenter de façon considérable."

Dans un entretien à franceinfo, ce médecin plaide pour des reconfinements locaux.

16h22 : Oui, c'est possible . Le ministère de l'Intérieur nous l'a confirmé aujourd'hui. Pour un simple transit entre deux zones non concernées par le couvre-feu, il est possible d'emprunter les routes de l'Ile-de-France et de toute autre secteur placé sous couvre-feu.

16h22 : Bonjour, je rebondis sur la question de Viviane, je prévois de relier Dijon depuis Rennes samedi et donc passer l'île de France sûrement après 21h, sur l'autoroute mais sans s'y arrêter, est ce possible? Merci!

16h17 : L'audition d'Edouard Philippe devant la commission d'enquête de l'Assemblée nationale se poursuit. Voici un extrait où il évoque le changement de position du gouvernement sur les masques :

15h52 : Bonjour . Les voyages en train ou en avion sont autorisés. Pour éviter l'amende, il suffit de présenter le billet, qui fait office de justificatif, et de cocher la case "déplacements liés à des transits pour des déplacements de longues distances" sur l'attestation.

15h51 : n consultant les horaires d'aujourd'hui à la SNCF, des trains circulent par exemple entre Paris et Marseille avec une arrivée à 23h00... combien de policiers sur le quai pour délivrer les amendes ? Est-ce remboursé par la SNCF ?

15h45 : Bonjour @Viviane. C'est passible d'une amende. Il n'est pas possible de partir en vacances ou d'arriver de vacances en voiture pendant le couvre-feu. "Il convient de prendre ses dispositions pour partir ou arriver en dehors des horaires du couvre-feu", nous a indiqué le ministère de l'Intérieur.

15h44 : Le fait de partir un vendredi soir de Paris dans sa maison de campagne après le travail donc après le couvre feu est-il possible ou passible d une amende ?

15h01 : En Occitanie aussi, la situation s'aggrave. Il devient compliqué d'accueillir les patients dans les hôpitaux en Occitanie, affirme sur franceinfo Pierre Ricordeau, craignant d'atteindre le pic d'hospitalisations en réanimation "dans une quinzaine de jours".

14h43 : Entendu devant l'Assemblée nationale cet après-midi, Edouard Philippe fait également l'objet d'une plainte pour sa gestion de la crise du Covid-19. Franceinfo reprend le fil de ces derniers mois :

(FRANCEINFO)

14h33 : Mes excuses , il manquait un mot dans ma dernière entrée. La conférence de presse de Jean Castex sur la situation sanitaire aura lieu demain à 17 heures.

14h33 : Des départements vont passer en alerte maximale dès demain, ça c’est compris. La conférence de presse a-t-elle lieu cette après-midi à 17h (mercredi 21) ou bien demain à 17h (jeudi 22)? Vos différentes entrées se superposent, une éclaircie de votre part serait la bienvenue. Merci.

14h26 : Oui @Michele. C'est possible "seulement s'il n'y a pas d'autre solution de transport", indique le ministère de l'Intérieur. Pour ce faire, il convient de cocher la case "déplacement pour motif familial impérieux" sur l’attestation dérogatoire de déplacement.

14h26 : Ai-je le droit d'accompagner à la gare mes enfants et petits enfants à la gare pendant le couvre-feu muni de l'attestation et copie sur le téléphone des billets de train ?

14h18 : L'ancien Premier ministre Edouard Philippe est à l'Assemblée nationale cette après-midi pour son audition devant la commission d'enquête. Vous pouvez regarder cette audition ici.



(FRANCEINFO)

18h18 : Il est un peu plus de 14 heures, voici le point sur l'actualité :

"Un certain nombre de départements" vont basculer en alerte maximale demain, annonce le porte-parole du gouvernement. La liste sera annoncée par le Premier ministre lors d'une conférence de presse demain à 17 heures.

• Un hommage national présidé par Emmanuel Macron sera rendu à Samuel Paty, à 19h30, dans la cour d'honneur de la Sorbonne. Voici le programme de la cérémonie, à laquelle vous pourrez vous associer en nous partageant vos mots de soutien et de condoléances.

• Après le passage de la tempête Barbara, 76 000 foyers sont privés d'électricité, notamment dans les Pyrénées-Atlantiques et le Limousin. Météo France a levé sa vigilance orange "vents violents" dans les douze départements concernés dans la matinée.

• Les ministres de l'Agriculture de l'UE se sont mis d'accord sur une réforme de la politique agricole commune, marquée par des règles environnementales contraignantes. Ces orientations vont désormais faire l'objet de négociations avec le Parlement européen.

14h25 : Autre annonce de ce compte-rendu du Conseil des ministres, l'exécutif envisage de proroger l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 16 février 2021 inclus pour faire face aux conséquences de l'épidémie de coronavirus. Le gouvernement entend aussi pouvoir appliquer des mesures de restrictions de circulation, de rassemblements ou d'ouvertures des établissements au moins jusqu'au 1er avril 2021, sur tout ou partie du territoire, et en fonction de la situation épidémique.