Alertes à la bombe dans des lycées : quel a été le rôle du jeune homme interpellé ?

Vincent, hacker connu des services de police, a été interpellé lundi dans son village de Côte-d'Or. Son père ne croit pas à sa culpabilité.

FRANCE 3

Il était 6 heures du matin hier, lundi 8 février, quand les enquêteurs sont entrés dans un pavillon du village de Marsannay-Le-Blois (Côte-d'Or), à côté de Dijon. Ils ont interpellé Vincent, 18 ans. Le jeune homme a été placé en garde à vue dans les locaux de la sûreté territoriale à Paris pour être interrogé sur la série de fausses alertes à la bombe dans des lycées ces dernières semaines. Le scénario était chaque fois le même : des appels téléphoniques faisaient état d'un danger imminent.

Le père du suspect est abasourdi. "Je n'y crois pas. Ce n'est pas un nuisible. Dire qu'on va faire sauter un lycée ou faire un attentat, ce n'est pas du tout son genre. Je n'en sais pas plus", confie-t-il à France 3.

Un rôle à déterminer

Le matériel saisi pourrait avoir servi à masquer l'identité des auteurs des alertes. Quel a été le rôle exact de Vincent ? A-t-il agi seul ? A-t-il fourni une aide logistique à un réseau ? Ce jeune hacker est connu des services de police. En 2014, son nom est apparu dans une affaire d'intrusion de système informatique.

Le JT
Les autres sujets du JT
La police est déployée devant un lycée parisien, le 28 janvier 2016, après des alertes à la bombe.
La police est déployée devant un lycée parisien, le 28 janvier 2016, après des alertes à la bombe. (MAXPPP)