VIDEO. L'interpellation de Reda Kriket a permis d'éviter "une action terroriste imminente", selon François Molins

Le procureur de la République a tenu un point de presse, mercredi.

FRANCETV INFO

C'est "un arsenal d'armes et d'explosifs d'une ampleur inédite" qui a été découvert dans l'appartement d'Argenteuil (Val-d'Oise) après l'interpellation du terroriste présumé Rida Kriket. Les armes, les explosifs, les éléments chimiques, les éléments électriques, les téléphones portables, les ordinateurs qui y ont été saisis lors de la perquisition, jeudi 24 mars, montrent "à l'évidence les préparatifs d'une action terroriste imminente", déclare le procureur de la République François Molins, mercredi 30 mars, lors d'un point de presse. Il précise néanmoins "qu'aucune cible précise n'a été identifiée".

"Un réseau prêt à passer à l'acte"

"A ce stade des investigations, si aucune cible précise projetée n'a pu être identifiée, tout laisse néanmoins à penser que la découverte de cette cache a permis d'éviter la commission d'une action d'une extrême violence par un réseau terroriste prêt à passer à l'acte", a précisé François Molins.

Reda Kriket, principal suspect dans un projet d'attentat déjoué en France, a été mis en examen mercredi pour "association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste criminelle". Ce Français de 34 ans a été arrêté à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), jeudi 24 mars.

Le procureur de la République de Paris, Francois Molins, le 30 mars 2016.
Le procureur de la République de Paris, Francois Molins, le 30 mars 2016. (JACQUES DEMARTHON / AFP)