Terrorisme : les membres de la cellule de Verviers nient en bloc

Le procès de la cellule de Verviers s'est ouvert ce lundi 9 mai en Belgique. Elle était dirigée par l'un des terroristes du 13-Novembre.

France 3

Un réseau jihadiste comparaît devant la justice belge depuis ce lundi. Le groupe appartenait à la cellule de Verviers, démantelée en janvier 2015 dans cette ville du sud de la Belgique. Marouane El Bali est le seul survivant de l'assaut donné dans l'appartement où se trouvaient les terroristes, mais pour son avocat, il se trouvait là par hasard. "Il a un casier judiciaire vierge, il n’est pas du tout radical. Au contraire même, c'était plutôt un play-boy. Ce jour-là, il apporte une paire de Nike à un ami et le GIGN le confond avec quelqu'un d'autre", explique son avocat, Me Didier de Quevy.

L'omerta règne

Au tribunal, c'est la loi du silence qui domine. Dans quel but Abdelmounaïm Haddad s'est-il rendu en Syrie ? Pas pour faire le jihad, assure son avocate, mais pour voir son frère. Grand absent du procès : Abdelhamid Abaaoud. Organisateur des attentats de Paris, il aurait été l'un des chefs de la cellule de Verviers. Abdelhamid Abaaoud a été abattu par le Raid à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) en novembre 2015.

Le JT
Les autres sujets du JT