Cet article date de plus de six ans.

Terrorisme : le procès de la filière de Strasbourg ouvert à Paris

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Terrorisme : le procès de la filière de Strasbourg ouvert à Paris
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

A la barre : sept hommes accusés d'avoir rejoint en 2013  l'armée du groupe Etat islamique pour apprendre à combattre et à préparer des attentats.

L'ombre des attentats du Bataclan plane sur le procès d'une filière jihadiste, à Paris. À l'intérieur de la 16e chambre correctionnelle de Paris, sept hommes originaires de Strasbourg (Bas-Rhin), accusés d'avoir rejoint en 2013  l'armée du groupe Etat islamique pour apprendre à combattre et à préparer des attentats. Mais depuis leur interpellation, tous affirment qu'ils étaient partis pour faire de l'humanitaire aux côtés des combattants contre le régime syrien.

Amalgame redouté

Ce lundi après-midi, c'est vers le prévenu Karim Mohamed Aggad, 27 ans que se tournent tous les regards. Il est le frère aîné de Foued Mohamed Aggad, l'un des kamikazes morts au Bataclan. Ils étaient partis ensemble dans la région d'Alep. Aujourd'hui, son avocate redoute que les attentats de Paris pénalisent son client.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.