Terrorisme : la France ne doit pas baisser la garde

Manuel Valls a confirmé dimanche 10 avril les menaces très élevées qui pèsent sur l'Europe, et la France en particulier.

France 2

Paris était la cible. Les terroristes responsables des attentats de Bruxelles voulaient en fait frapper la capitale française. Dimanche, lors de la cérémonie d'hommage pour Aurélie Chatelain, une jeune femme abattue à Villejuif par un terroriste présumé, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a rappelé qu'il ne faut pas baisser le niveau de vigilance. Avis partagé par Manuel Valls en visite officielle à Alger dimanche : "La menace est là, présente. Nous devons plus que jamais être mobilisés".

État d'urgence justifiée

Pour le Premier ministre, cette nouvelle est une justification supplémentaire de plus à l'état d'urgence. Mohamed Abrini, l'homme au chapeau, l'un des membres de la cellule qui a commis les attentats de Bruxelles, a été arrêté vendredi. C'est lui qui avoue aux enquêteurs belges que Paris était leur cible originelle. Aujourd'hui, tous les responsables des attentats de Paris et de Bruxelles sont morts ou en prison.

Le JT
Les autres sujets du JT