Cet article date de plus de sept ans.

Mouvance jihadiste : 80 arrêtés d'expulsion contre des ressortissants étrangers ont été menées depuis 2015, selon Bernard Cazeneuve

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé lundi que 80 arrêtés d'expulsion contre des ressortissants étrangers ont été pris depuis 2015.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve prononcait un discours pour l’ouverture de la réunion nationale avec les préfets et les procureurs à l’Ecole militaire. (BERTRAND LANGLOIS / AFP)

"Depuis début 2015, 80 arrêtés d’expulsion ont été pris contre des ressortissants étrangers liés à la mouvance jihadiste, notamment des prêcheurs de haine", a déclaré lundi 7 novembre le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve lors de l’ouverture de la réunion nationale avec les préfets et les procureurs à l’Ecole militaire.

"Par ailleurs, 201 interdictions administratives du territoire (IAT) ont été délivrées à l’encontre d’étrangers dont la présence en France constituerait une menace grave pour l’ordre public ou bien pour la sécurité intérieure", a ajouté le ministre de l’Intérieur.

600 armes saisies et 500 interpellations depuis un an

Parallèlement, "près de 430 interdictions de sortie du territoire (IST) ont été prononcées à l’encontre de Français soupçonnés de vouloir rejoindre les groupes terroristes actifs au Moyen Orient", a souligné Bernard Cazeneuve.

"Depuis un an, 600 armes ont été saisies, dont 77 armes de guerre" et "près de 500 interpellations réalisées, qui ont donné lieu à 426 gardes à vue", a également déclaré le ministre. Concernant les assignations à résidence, "95 d'entre elles sont toujours en vigueur", a t-il ajouté.

"Nous n’hésitons pas non plus à fermer des lieux de culte dès lors qu’il constituent des foyers de radicalisation violente", a-t-il précisé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.