Cet article date de plus de cinq ans.

Me Berton : "On a bon espoir qu'un jour où l'autre Salah Abdeslam réponde aux questions du juge"

Salah Abdeslam a refusé de parler devant le juge ce jeudi lors de son audition au palais de justice de Paris.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Me F.Berton le 8 septmbre 2016 (Alice Serrano  / Radio France)

"Il a exercé son droit au silence pendant un interrogatoire qui a duré environ 1h30" a expliqué son avocat français Frank Berton à l'issue de l'audition. "Il a souhaité garder pour la 3e fois le silence, suite aux questions posées par le juge", a-t-il ajouté.

"Il justifie que c'est un droit, qui est légal, dont il bénéficie et donc tout simplement qu'il entend exercer ce droit qui lui appartient", a rapporté maître Berton.

"Nous avec, Sven Mary [l'avocat belge de Salah Abdeslam, NDLR], on sait très bien que Salah Abdeslam avait indiqué qu'il souhaitait s'expliquer devant les juges français donc on ne désespère pas qu'il s'explique devant les juges français. Ce n'est pas pour aujourd'hui. L'instruction va être longue. Le juge va poser tout un certain nombre de questions et des interrogatoires multiples sont prévus. On a bon espoir avec maître Mary qu'un jour où l'autre Salah Abdeslam réponde tout simplement aux questions du juge" a conclu Frank Berton.

Franck Berthon, avocat de Salah Abdeslam : il "a exercé son droit au silence"
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Enquête sur les attentats de Paris

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.