Attentats de Paris : Jawad Bendaoud se pourvoit en cassation après sa condamnation à quatre ans de prison en appel

Jawad Bendaoud, le logeur de deux djihadistes du 13 novembre 2015, avait été condamné en appel le 29 mars dernier.

Lors du procès du procès en appel de Jawad Bendaoud, le 21 novembre 2018.
Lors du procès du procès en appel de Jawad Bendaoud, le 21 novembre 2018. (ALEXIS SCIARD / MAXPPP)

Le logeur de jihadistes du 13 novembre, Jawad Bendaoud a décidé de se pourvoir en cassation vendredi 5 avril. Il a été condamné à quatre ans de prison en appel le 29 mars dernier pour recel de malfaiteurs terroristes, a appris franceinfo auprès de son avocat Xavier Nogueras.

Jawad Bendaoud avait été condamné par la cour d'appel pour avoir hébergé deux jihadistes,  Abdelhamid Abaaoud et son complice Chakib Akrouh, juste après les attentats de Paris et Saint-Denis, le 13 novembre 2015. Il avait été relaxé en première instance.

Un autre prévu se pourvoit aussi en cassation

Le deuxième prévenu Youssef Ait-Boulahcen, également condamné à quatre ans de prison ferme pour "non dénonciation de crime terroriste", se pourvoit aussi en cassation.

En première instance, le tribunal correctionnel avait jugé qu'il n'était "pas prouvé" que Jawad Bendaoud avait "fourni un hébergement à deux individus qu'il savait être des terroristes du 13-Novembre, afin de les soustraire aux recherches et éviter ainsi leur arrestation"