13-Novembre : deux ans après l'assaut du raid à Saint-Denis, cinq sinistrés à la rue retrouvent une chambre d'hôtel

La préfecture annonce avoir trouvé des chambres d'hôtel pour cinq anciens habitants de l'immeuble visé par l'assaut antiterroriste du 18 novembre 2015. Ces cinq sinistrés  campaient depuis une semaine devant l'immeuble pour protester.

Rassemblement des anciens habitants de l\'immeuble visé par l\'assaut antiterroriste du 18 novembre 2015, à Saint-Denis, le 18 novembre 2017.
Rassemblement des anciens habitants de l'immeuble visé par l'assaut antiterroriste du 18 novembre 2015, à Saint-Denis, le 18 novembre 2017. (CAROLE STERLÉ / MAXPPP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Cinq anciens habitants de l'immeuble visé par l'assaut antiterroriste du 18 novembre 2015 à Saint-Denis vont réintégrer des chambres d'hôtel, en hébergement d'urgence, a annoncé jeudi 23 novembre la préfète à l'Egalité des chances de Seine-Saint-Denis, Fadela Benrabia, citée par France Bleu Paris. Ces personnes campaient depuis une semaine devant leur ancien immeuble, après avoir dû quitter l'hôtel où elles étaient hébergées.

"Nous sommes satisfaits que l'Etat et la mairie soient revenus sur cette décision et que ces personnes soient à nouveau hébergées, ce qui est tout à fait normal", a réagi Marie Huiban, militante du Droit au logement (DAL) qui soutient ces sinistrés.

Plus de la moitié des familles relogées

L'immeuble du 48 rue de la République à Saint-Denis, où étaient réfugiés certains des auteurs des attentats du 13 novembre 2015, est devenu inhabitable après qu'un kamikaze s'y est fait exploser, lors de l'assaut mené par le RAID le 18 novembre 2015.

Pour le moment, 27 des 47 familles de l'immeuble ont pu être relogées. "Notre volonté est qu'ils s'insèrent durablement", a souligné la préfète à l'Egalité des chances de Seine-Saint-Denis, qui dit vouloir travailler au relogement durable de ces habitants.