DIRECT. François Hollande : "Vendredi 13 novembre, ce jour que nous n'oublierons jamais"

Deux semaines après les attentats, qui ont fait 130 personnes à Paris et à Saint-Denis, une cérémonie d'hommage national a été organisée, vendredi, aux Invalides. 

La cour de l\'hôtel des Invalides, à Paris, à l\'occasion de la cérémonie d\'hommage aux victimes des attentats de Paris, vendredi 27 novembre 2015.
La cour de l'hôtel des Invalides, à Paris, à l'occasion de la cérémonie d'hommage aux victimes des attentats de Paris, vendredi 27 novembre 2015. (MIGUEL MEDINA / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La France a rendu hommage aux victimes des attentats du 13 novembre. François Hollande a présidé, vendredi 27 novembre, une cérémonie nationale qui s'est déroulée aux Invalides, à Paris, pour rendre hommage aux 130 personnes tuées et aux 350 personnes blessées lors des attaques qui ont ensanglanté Paris et Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) il y a deux semaines. Une édition spéciale, présentée par Marie Drucker, est à suivre en direct sur francetv info et France 2 à partir de 9h55.

Les familles et les blessés seront accueillis par les agents de la cellule interministérielle d'aide aux victimes du Quai d'Orsay, avant de prendre place sur les gradins de la tribune érigée dans la cour d'honneur des Invalides.

Les noms de 129 des 130 victimes vont être égrainés dans la cour d'honneur. Francetv info avait collecté leurs noms et leurs visages.

Le chef de l'Etat devrait prononcer un discours d'une vingtaine de minutes. Selon l'un de ses proches, "à travers son hommage aux victimes, il rendra aussi hommage à une génération" : celle du Bataclan et des terrasses des cafés parisiens mitraillées, où la moyenne d'âge était de 35 ans.

Les Français sont invités à pavoiser, c'est à dire à disposer des drapeaux tricolores chez eux, afin que chacun puisse participer d'une manière ou d'une autre à cet hommage de la nation.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ATTENTATS

23h45 : Pour le rédacteur en chef de l'hebdomadaire, Yves de Kerdrel, "l'état d'urgence sert au parquet à régler des affaires purement politiques".

23h44 : Des informations que Valeurs actuelles n'avait pas le droit de publier, selon la loi sur la liberté de la presse de 1881, qui stipule qu'il est interdit de publier "des actes d'accusation et tout autre acte de procédure criminelle ou correctionnelle avant qu'ils aient été lus en audience publique".

23h43 : Comment un tel document a-t-il pu fuiter ? Une enquête a été ouverte contre Valeurs actuelles après la publication d'extraits d'un procès-verbal. Le document confidentiel relate le témoignage d'un témoin sur une conversation entre Hasna Aït Boulahcen et Abdelhamid Abaaoud à Aubervilliers.

23h28 : Les attaques de Paris ont profondément changé la donne, à quelques jours du premier tour des élections régionales. La menace terroriste devient le 5e enjeu de détermination du vote, alors qu'elle était relayée au 14e rang avant les attentats, selon une précédente enquête.


23h24 : On fait le point sur les contenus publiés sur francetv info ces dernières 24 heures :

•Alors que la France se recueillait en chantant l'hymne national,Anne Brigaudeau nous a expliqué quatre choses à garder à l'esprit quand on écoute La Marseillaise.

• Céline Bernatowicz a interrogé Jérémy Mohr, employé et conseiller dans un planning familial du Vaucluse pour savoir ce qu'il pensait de la proposition de Marion Maréchal-Le Pen de couper les subventions aux plannings familiaux.

• Kocila Makdeche nous a également expliqué comment les attentats ont transformé les enjeux du scrutin. La menace terroriste est désormais citée comme un thème déterminant dans le choix du vote par 29% des électeurs.

23h05 : Dix terroristes ont été tués lors des attaques de Paris et dans l'assaut de l'appartement à Saint-Denis. Après la remise de leur dépouille aux familles, comment se passe leur inhumation ? La question est délicate. Selon la loi, les proches doivent demander l'autorisation au maire de la commune du cimetière choisi. Plus de détails dans notre article.

22h20 : 1 836 perquisitions ont été menées par les forces de l'ordre depuis les attentats, soit 600 de plus en trois jours, a indiqué Manuel Valls. Le dernier pointage, diffusé mardi par le ministère de l'Intérieur, faisait état de 1 233 perquisitions.

22h00 : L'émouvant hommage de Novak Djokovic, à un de ses fans tué au Bataclan. Le joueur de tennis actuel N°1 mondial a envoyé à la famille de François-Xavier Prévost un mail d'hommage et une balle de tennis dédicacée. A lire chez nos confrères de France 3 Nord Pas-de-Calais.

21h51 : "Il faut reconstruire une grande partie de la République"

Le premier ministre, qui s'était jusqu'ici gardé de placer le débat sur la société française, a estimé que les attentats revendiqués par l'organisation Etat islamique et commis notamment par des citoyens français, appelaient à "un sursaut, à un sursaut républicain majeur". Il s'exprimait lors d'un dialogue avec des citoyens et des élus dans sa ville d'Evry (Essonne).

21h41 : Le fonds d'indemnisation des victimes d'attentats a versé jusqu'à présent 1,3 million d'euros à titre de provision pour la prise en charge de celles des attaques meurtrières du 13 novembre et de leurs familles, annonce le ministère de la Justice.

21h21 : "L'Etat islamique tient ses promesses, lui. Il a promis des attentats en France, il y a eu des attentats en France. Il a annoncé des tueurs parmi les migrants, il y a eu des tueurs parmi les migrants".

Lors d'un meeting à Nice pour soutenir Marion Maréchal-Le Pen avant les élections régionales, Marine Le Pen a regretté que le gouvernement ne tienne pas de son côté ses promesses dans sa lutte contre les jihadistes : "Combien de mosquées salafistes sur une centaine ont été fermées ? Une. Combien d'imams étrangers prêchant la haine ont été expulsés ? Zéro. Combien de procédures de déchéance de nationalité ont été enregistrées ? Zéro".

19h50 : Bonsoir @anonyme, vous n'êtes sans doute pas tombé sur les bons articles. En l’occurrence, nous avons traité le sujet de la hausse du nombre de candidats dans l'armée. Ma collègue Céline Bernatowicz s'est rendue dans des centres de recrutements à la rencontre de ces jeunes qui souhaitent s'engager dans l'armée.

19h51 : Bonsoir FTVi. Pourquoi passez-vous sous silence ce qui se passe depuis les attentats dans les bureaux de recrutements des armées de l'Air, de Terre et Marine ? Merci de pas limiter votre information à des tweets et commentaires qui sont toujours dans l'émotion et le recueillement.

18h31 : "Alors que l'interdiction totale en région parisienne tend à se généraliser ce week-end à toutes les manifestations à travers la France, Amnesty International s'inquiète du possible caractère disproportionné de la mise en uvre de cette mesure."


Le préfet de police a pris un arrêté d'interdiction de manifester sur la voie publique jusqu'au 30 novembre à minuit. Amnesty International pointe des abus au regard de "la liberté d'expression et de rassemblement".

18h05 : Depuis le début de l'année, les librairies font face à une demande croissante en matière de livres sur le terrorisme, l'Etat Islamique ou la religion. Avec l'aide d'une libraire, France 3 Limousin a sélectionné quatre livres pour comprendre et se documenter.

(FRANCE 3 LIMOUSIN)

18h02 : Jean-Luc Mélenchon n'a pas apprécié d'être aux côtés de Marine Le Pen ce matin, aux Invalides, lors de l'hommage national aux victimes des attentats.

17h26 : Eux aussi ont perdu leurs parents lors des attentats du 11 septembre 2001. A l'époque, ils avaient 6, 8, 9 ou 12 ans. Aujourd'hui, sur le site Vox (en anglais), ils adressent un message pour les familles des victimes des attentats de Paris.

(VOX / YOU TUBE)

17h09 : Cinq autres suspects ont été inculpés ces derniers jours, dont trois hommes soupçonnés d'avoir véhiculé le suspect-clé en fuite Salah Abdeslam au cours de sa cavale.

17h08 : Cette sixième personne a été interpellée hier à Bruxelles. Par ailleurs, deux autres individus, interpellés hier à Verviers (Belgique), ont pour leur part été relâchés.

17h10 : Une sixième personne a été inculpée aujourd'hui pour "attentats terroristes" et "participation aux activités d'un groupe terroriste", dans le cadre de l'enquête sur les attaques de Paris.

16h51 : "Les 86 000 autorisations de travail sur la zone réservée seront revues en commençant par les 5 000 personnels de sûreté de l'aéroport."

Le préfet explique qu'il s'agira de "vérifier ce que les personnes ont pu faire depuis qu'elles ont obtenu leur autorisation".

16h49 : Près de soixante personnes se sont vues refuser depuis janvier l'autorisation de travailler à l'aéroport parisien de Roissy, selon les autorités. Par ailleurs, depuis les attentats de novembre, l'ensemble des habilitations des personnels va être révisé.

16h39 : Sud Ouest nous signale que le stade de Bordeaux va aussi rendre hommage ce soir aux victimes des attentats.

16h34 : "Le cadeau des cynophiles-policiers russes à leurs homologues français pour pallier la disparition du chien policier Diesel, mort dans l'assaut à Saint-Denis, exprime un geste symbolique très fort et exceptionnel de votre part. J'y suis personnellement très sensible, et vous assure que le meilleur accueil sera réservé à ce chiot berger policier."


Le Parisien explique que le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a accepté ce cadeau offert par le Kremlin. Le quotidien s'est procuré le courrier envoyé par le ministre.

16h29 : Diesel sera bien remplacé par un chien russe, nous apprend Le Parisien. Diesel, un malinois de 7 ans, est mort lors de l'assaut du Raid à Saint-Denis, mercredi dernier.

16h33 : Nos confrères d'Allodocteurs expliquent dans cet article le fonctionnement de ces cellules médico-psychologiques et à quoi elles servent.

16h18 : Après les attentats du 13 novembre, Michel Onfray a fait entendre une voix discordante en dénonçant "la politique islamophobe" de la France, des propos polémiques récupérés par la propagande jihadiste. Michel Onfray a fait savoir par son éditeur qu'"aucun débat serein n'est plus possible en France" sur l'islam.

16h19 : Le philosophe Michel Onfray renonce à publier en France son essai critique sur l'islam. Il a aussi choisi de fermer son compte Twitter. "J'en ai assez que mes tweets soient plus importants que mes livres", confie-t-il au Point.

15h55 : C'est une affaire qui commence à faire du bruit dans les couloirs de la RATP. En début de semaine, un agent de sécurité s'est vu retirer son port d'armes, un événement rarissime. Certains le soupçonnent de faire l'objet d'une fiche S, utilisée notamment pour surveiller les islamistes radicaux. "Je suis quelqu'un de carré", m'a répondu l'intéressé. Retour sur ce malaise dans cet article.


(MAXPPP)

15h47 : Les Picards ont aussi rendu hommage, ce matin, aux victimes des attentats, nous signale France 3 Picardie. Nos confrères ont sélectionné quelques photos envoyées par les internautes.



(FRANCE 3 PICARDIE)


15h06 : Pas de drapeaux tricolores mais beaucoup d'imagination. Francetv info a sélectionné dans un diaporama quelques astuces de Français qui ont rendu hommage à leur façon aux victimes des attentats.




(BERTRAND LANGLOIS / AFP)



14h43 : Une autre proche d'une victime des attentats témoigne. Anaïs a perdu son frère Guillaume Le Dramp. Elle explique : "Je ne sais pas contre qui être en colère. (...) C'est un groupe de barbares."



(FRANCE 2)

13h51 : Si vous n'avez pas pu suivre l'hommage aux victimes des attentats de Paris, nous vous proposons d'en revivre les six moments forts.




(PHILIPPE WOJAZER / AP / SIPA)



13h29 : Après les attentats du 13 novembre, Michel Onfray a fait entendre une voix discordante en dénonçant "la politique islamophobe" de la France, des propos polémiques récupérés par la propagande jihadiste.

13h29 : Le philosophe Michel Onfray a renoncé à publier en France son essai critique sur l'islam. Penser l'Islam, chez Grasset, devait paraître le 27 janvier 2016. Il ne sortira qu'à l'étranger.




(PJB/SIPA)



13h25 : Hommage au coeur de Santiago de chile

13h26 : Merci à @francésenchile pour sa photo. A des milliers de kilomètres de Paris, certains rendent hommage aux victimes des attentats.

13h23 : "Vous n'aurez pas ma haine", "moi aussi, je suis un pervers et un idolâtre", "t'as tué mes copains Daech". Certains proches des victimes ont choisi d'adresser des messages à ceux qui ont commandité et revendiqué ces assassinats, les membres du groupe Etat islamique.

13h18 : Un autre rescapé du Bataclan, le journaliste d'Europe 1 Julien Pearce, explique, ce matin, qu'il n'"a aucune colère". "Je n'en ai pas la force car cela demande de l'énergie", explique-t-il.

(DAILYMOTION / EUROPE 1)

13h17 : C'est le moment de faire le point sur les articles que vous consultez le plus sur notre site en ce moment.

- Notre direct sur le discours de François Hollande lors de l'hommage national aux victimes des attentats.

- Le mémorial des victimes des attentats de Paris.

- Le témoignage d'un rescapé du Bataclan qui a choisi de garder ses distances avec la cérémonie.

13h10 : Bonjour @Rapha, c'est en tout cas une information donnée par le quotidien allemand Bild. Quatre fusils d'assaut utilisés par les assaillants ayant commis les attentats de Paris auraient été achetés sur internet à un trafiquant d'armes allemand. Concernant votre deuxième question concernant la présence de Salah Abdeslam, dans un village allemand, mardi, c'était une fausse alerte. Beaucoup de rumeurs circulent désormais sur la localisation du suspect-clé des attentats, comme l'expliquent ici nos confrères de France 3.

13h04 : Bonjour, est-il vrai que les armes utilisées lors des attentats du 13 Novembre par les terroristes étaient achetées en Allemagne? Et est-il confirmé que Salah Abdelaslam aurait été répéré cette semaine en Allemagne ?