Cet article date de plus de huit ans.

Déchéance de nationalité : Benoît Hamon dénonce "une réforme inspirée et soutenue par le FN"

Dans une interview accordée au JDD, l'ancien ministre a affimé qu'il voterait contre cette proposition de révision de la Constitution visant à introduire la déchéance de nationalité pour les binationaux nés en France. 

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Benoît Hamon, le 9 juin 2015, à l'Assemblée nationale.  (CHARLES PLATIAU / REUTERS)

Benoît Hamon critique avec virulence ses anciens collègues de l'exécutif. Interrogé par le Journal du Dimanche sur le projet de déchéance de nationalité pour les binationaux français, dimanche 27 décembre, l'ancien ministre dénonce "une réforme de la Constitution inspirée et soutenue par le FN". "Que ce soit par référendum ou au Congrès, je voterai contre cette proposition", affirme-t-il. 

"Une telle transhumance politique déboussole"

Au sein de la majorité, plusieurs élus ont critiqué cette mesure que le gouvernement souhaite ajouter à la constitution. De nombreuses voix ont critiqué la cohérence idéologique de l'exécutif.

Commencer le quinquennat par la promesse du droit de vote aux étrangers lors des élections locales et le terminer sur la déchéance de nationalité des binationaux, une telle transhumance politique et intellectuelle déboussole.

Benoît Hamon, député PS et ancien ministre

dans le "Journal du Dimanche"

L'ancien ministre met aussi en doute l'efficacité de la mesure : "Cette mesure est, selon l'aveu du Premier ministre lui-même, inefficace pour lutter contre le terrorisme. Pas un terroriste français ne renoncerait à son acte de folie parce qu'on le menacerait de perdre son passeport". De son côté, Manuel Valls avait parlé d'une "mesure symbolique".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.