Bruxelles au rythme de l'état d'alerte maximale

France 3 brosse le portrait de la capitale belge qui vit au ralenti depuis samedi.

FRANCE 3

Dimanche 22 novembre, Bruxelles et sa région sont toujours en état d'alerte maximale. Plusieurs individus liés aux attentats de Paris sont toujours activement recherchés. Dans la matinée, les rues restent vides et silencieuses. Le métro est toujours à l'arrêt, de même que l'ensemble des transports en commun. Les militaires quadrillent la capitale belge, les blindés restent postés sur des sites stratégiques.

Des restaurants vides

Alors que les samedis soirs sont toujours très animés avec des Belges attablés dans les cafés, des salles de cinéma et de spectacle bondés, cette fois, la ville dort. "On a perdu plus de la moitié du chiffre d'affaires ce midi et pour ce soir, ça s'annonce très très mal. On est à 70% de pertes pour un samedi normal", constate un restaurateur.
Bruxelles devrait vivre au ralenti jusqu'à une réévaluation de la situation et la levée de la menace terroriste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un véhicule militaire est stationné dans une rue vide, dans le centre-ville de Bruxelles (Belgique), samedi 21 novembre 2015.
Un véhicule militaire est stationné dans une rue vide, dans le centre-ville de Bruxelles (Belgique), samedi 21 novembre 2015. (DURSUN AYDEMIR / ANADOLU AGENCY / AFP)