Attentats du 13 novembre : les confessions de Salah Abdeslam à ses codétenus

Mutique devant les juges, Salah Abdeslam s'est confié à ses voisins de cellule sur les attentats du 13 novembre 2015. Des documents déclassifiés ont été révélés par la presse.

France 3

Les seules confidences de Salah Abdeslam ont été recueillies par ses voisins de cellule. Alors qu'il était retenu à Bruges en 2016, les policiers belges ont enregistré ses confessions. Salah Abdeslam explique notamment pourquoi il s'est débarrassé d'une ceinture explosive dans une poubelle de Montrouge (Hauts-de-Seine) : elle était en réalité défaillante. "Tu vois c'était trop voyant, je savais que je devais m'en débarrasser", a-t-il expliqué à un codétenu.

Il franchit les contrôles de police

En novembre 2015, après les attentats de Paris, il prend la fuite vers la Belgique avec deux complices et parvient à franchir les deux barrages des forces de l'ordre. Les gendarmes le laissent finalement passer, car il n'est pas encore soupçonné, un avis de recherche n'est lancé qu'une heure après. Une équipe de télévision belge l'aurait même interviewé pour savoir ce qu'il pensait de tous les contrôles à la frontière.

Le JT
Les autres sujets du JT
Salah Abdeslam, sur une photo diffusée par la police française le 15 novembre 2015.
Salah Abdeslam, sur une photo diffusée par la police française le 15 novembre 2015. (POLICE NATIONALE / AFP)