Attentats du 13-Novembre : les appels au Samu passés ce soir-là dévoilés

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Attentat du 13-Novembre : les appels au Samu passés ce soir-là dévoilés
FRANCE 2
Article rédigé par
E.Pelletier, C.Cuello, M.Niewenglowski, France Info radio, G.Joly, K.Annette - France 2
France Télévisions

Le procès des attentats du 13-Novembre 2015 s'ouvrira le 8 septembre. 130 personnes avaient été tuées et des centaines d'autres blessées. France info s'est procuré les appels passés au Samu ce soir-là, un document qui permet de mesurer l'effroi et la panique des témoins.

Le 13 novembre 2015, les attaques du Stade de France, des restaurants parisiens et du Bataclan ont fait 130 morts et des centaines de blessés. À quelques jours d'un procès historique, prévu le 8 septembre, France Info dévoile les appels passés au Samu ce soir-là. C'est d'abord un ambulancier qui alerte le quartier général du Samu de Paris. "On vous met en alerte, parce que sur Paris ça pète, je ne sais pas si tu en as entendu parler, mais il y a des fusillades à plusieurs endroits (...). Il y a des mecs en bagnole qui tirent sur tout ce qui bouge", prévient-il au téléphone. 

Des enregistrements pour l'Histoire

Des dizaines d'appels arrivent au standard quelques minutes plus tard. "Il y avait un homme avec une mitraillette, il a tiré sur tous les gens qui étaient dans le bar, il faut envoyer les secours immédiatement monsieur", lance un homme. Le régulateur du Samu ce soir-là, le docteur Nicolas Poirot, comprend alors que les secours vont faire face à une attaque coordonnée "et que ça allait être très compliqué", raconte-t-il. Ce responsable en poste retient un "bel élan de solidarité" de la part des Parisiens. Ces enregistrements permettent aujourd'hui de former des secouristes aux situations de crise. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers 13-Novembre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.