Cet article date de plus de cinq ans.

Attentats du 13 novembre : la femme qui a bousculé l’enquête

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Attentats du 13 novembre : la femme qui a bousculé l’enquête
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Elle a révélé à la police où les terroristes se cachaient. France 3 revient sur son témoignage.

Son identité a été changée, sa voix a été transformée et sa silhouette a été modifiée. Aujourd’hui, Sonia livre un témoignage édifiant. Elle est une amie de la cousine d’Abdelhamid Abaaoud, le chef du commando des attaques du 13 novembre à Paris. Deux jours après les attentats, elle accompagne Hasna Aït Boulahcen à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) dans une zone industrielle. Elle rencontre Abaaoud avec qui elle engage la discussion. "Il me dit, normal : 'les terrasses, c’est moi'", raconte-t-elle.

Plusieurs nationalités

Durant cette même rencontre, Abaaoud évoque d’autres projets d’attentats dans le quartier de la Défense, dans un commissariat, une crèche et un centre commercial. "Il m’a dit : 'on est rentré sans documents officiels', et qu’ils sont rentrés à plusieurs, qu’avec lui il y a des Syriens, des Irakiens, des Français, des Allemands, des Anglais. (…) Il me dit qu’ils sont rentrés à 90, et qu’ils sont un peu partout en Ile-de-France" , poursuit-elle. Sonia décide ensuite d’alerter les autorités et de communiquer l’adresse de la planque d’Abaaoud à Saint-Denis.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers 13-Novembre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.