Attentats du 13 novembre : l'émotion du Bataclan

Le journaliste Clément Weill-Raynal a assisté au concert de Sting et raconte l'ambiance particulière qui régnait au Bataclan.

Voir la vidéo
France 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il y avait une ambiance particulière au Bataclan pour le concert de Sting. Quand les lumières se sont éteintes pour signifier le début du spectacle, une gigantesque clameur, un cri collectif de vie a jailli de cet endroit, raconte le journaliste Clément Weill-Raynal. Le chanteur britannique a parfaitement résumé les enjeux de la soirée : se souvenir de ceux qui ont perdu la vie et faire revivre cette salle.

Deux heures de musique et de bonheur

Après une minute de silence, le concert a commencé pour deux heures de musique et de bonheur. Et s'est terminé par une chanson pour saluer la mémoire des victimes des attentats du 13 novembre. Dimanche, une cérémonie de commémoration est programmée devant le Bataclan, avec la pose d'une plaque où sont inscrits les noms des 90 personnes tuées par les terroristes.

Le JT
Les autres sujets du JT