Attentats de Paris : "On joue à la roulette et si je perds, je meurs"

Deux rescapés du Bataclan ont accepté de témoigner pour France 2.

FRANCE 2

France 2 est allée à la rencontre de deux miraculés des attentats qui ont violemment frappé Paris vendredi 13 novembre. Julien Ménichini était dans la fosse du Bataclan, quand les tirs ont retenti. "On était vraiment recroquevillé par terre et le but était de faire les morts. Ça a duré une éternité". Il se souvient "de l'odeur très forte de la poudre".  Que se disait-il alors ? "Là on joue à la roulette et si je perds, je meurs". Il réalise alors qu'il se trouve "dans un bain de sang". C'est en profitant d'un moment d'inattention des terroristes qu'il réussit à sortir de la salle.

Rattrapé par la peur

Emmanuel Weichta est lui aussi un miraculé du Bataclan. Il se trouve au balcon du Bataclan, quand les coups de feu éclatent. Une semaine après, il se sent suffisamment bien pour avoir déjà repris le travail. Mais il confie qu'il n'a sans doute pas encore réalisé ce qu'il vient de vivre. "Je pense qu'il va y avoir besoin d'un suivi puisque j'ai l'impression que plus les jours passent, plus le sentiment de peur et d'angoisse me rattrape", souffle-t-il. "Il y a des choses qui reviennent petit à petit".
Le JT
Les autres sujets du JT
Capture d\'écran d\'une vidéo montrant Emmanuel Weitcha le 19 novembre,  rescapé de l\'attentat du Bataclan.
Capture d'écran d'une vidéo montrant Emmanuel Weitcha le 19 novembre,  rescapé de l'attentat du Bataclan. (FRANCE 2)