Attentats de Paris : Molenbeek, quartier de Bruxelles au coeur de l'enquête

À Molenbeeek, dans ce fief de l'islam radical, les forces de l'ordre ont cru pouvoir arrêter lundi 16 novembre le cerveau supposé des attentats de Paris.

France 3

Les policiers pensaient tenir la bonne piste. Mais quatre heures plus tard, ils ont dû se rendre à l'évidence, Salah Abdeslam, le 8e homme des attentats, n'était pas où il pensait le trouver. La famille Abdeslam vit dans ce quartier, en face de la mairie de la commune bruxelloise. L'un des frères, employé de la commune, a été interpellé samedi avant d'être relâché.

Aucune charge retenue contre lui

"En aucun cas je n'ai été lié de près ou de loin à une quelconque intervention de ce qu'il s'est passé vendredi 13 novembre à Paris", a déclaré Mohamed Abdeslam. Il affirme ne pas avoir aperçu la radicalisation de ses frères. Le cadet, Brahim, qui s'est fait exploser boulevard Voltaire, tenait il y a quelques mois un bar où de l'alcool était servi.

Le JT
Les autres sujets du JT