Attentats de Paris : il a tenté de sauver un kamikaze

Vendredi 13 novembre, un infirmier a tenté de réanimer pendant plusieurs minutes un homme avant de se rendre compte qu'il s'agissait d'un terroriste. Témoignage.

FRANCE 2

Il y a une semaine, vendredi 13 novembre, David vient à peine de s'attabler au Comptoir Voltaire quand retentit l'explosion. Il est infirmier, instinctivement il porte secours à un client qui semble blessé. "Ce type il n'avait rien. Il était inconscient, il n'avait rien, il n'avait pas d'affaires. Je remarque tout simplement que sur le côté il y avait une ouverture énorme", explique-t-il au micro de France 2.

"Je me suis rendu compte que c'était un kamikaze"

Sur une vidéo, on le voit effectuer un massage cardiaque à cet homme dont il ne sait encore rien. "Le type qui masse avec moi me dit : 'Il faut peut-être qu'on enlève le t-shirt. C'est mieux'. Je lui dis : 'Oui tu as raison'. Et là, je retire le t-shirt. En déchirant le t-shirt, j'ai vu des fils. Et là, par terre, il y a du sang et je vois les premiers boulons. J'ai tout de suite compris", explique-t-il avant de poursuivre : "au moment où je me suis rendu compte que c'était un kamikaze, les secours sont arrivés donc on ne s'est plus occupé de lui". Cet homme c'est Brahim Abdeslam, membre du commando qui a tiré sur plusieurs bars et restaurants avant de se faire exploser.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des membres de la police scientifique enquêtent sur la terrasse du Comptoir Voltaire, à Paris, le 14 novembre 2015.
Des membres de la police scientifique enquêtent sur la terrasse du Comptoir Voltaire, à Paris, le 14 novembre 2015. (MAXPPP)