Cet article date de plus de cinq ans.

Attentats de Paris : de nouvelles preuves mises à jour sur la préparation de l'attaque

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Attentats de Paris : de nouvelles preuves mises à jour sur la préparation de l'attaque
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions
En Belgique, trois appartements où les terroristes ont résidé ont été découverts.

Semaine après semaine, l'avancée de l'enquête sur les attentats de Paris le confirme. C'est bien en Belgique que les terroristes ont préparé les attentats de Paris. Trois planques utilisées par les auteurs des attaques ont été découvertes à Schaerbeek (banlieue de Bruxelles), Auvelais et Charleroi.

A Schaerbeek, Salah Abdeslam, l'un des terroristes en fuite, et Bilal Hadfi, l'un des kamikazes du Stade de France ont séjourné dans un immeuble de la rue Henri-Bergé. A l'intérieur, la police a découert du matériel destiné à la préparation de ceinture d'explosifs et un schéma montrant un homme porteur du dispositif. L'appartement était loué sous une fausse identité.

Un autre suspect en fuite

Autre perquisition rue du Fort, à Charleroi. Une planque était louée sous une fausse identité. La police n'y a retrouvé ni armes ni explosifs, mais une chose est sûre, Bilal Hadfi et Abdelhamid Abaaoud, le cerveau présumé des attentats, sont passés par ici.
 
Enfin à Auvelais, les enquêteurs ont fouillé une maison. Il n'y avait rien d'intéressant dedans, mais elle a été loué par un certain Soufiane Kayal, une fausse identité, mais cet homme a été aperçu avec Salah Abdeslam en Hongrie deux mois avant les attentats. Il est lui aussi en fuite.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.