Attentats à Paris : le témoignage des héros du 13 novembre

Vendredi soir des centaines de personnes se sont retrouvées au coeur du drame et ont apporté aide, premiers soins et accueil d'urgence.

FRANCE 2

Muriel Gaudry habite à quelques mètres du Bataclan. Vendredi soir de ses fenêtres, elle voit les dizaines de blessés qui fuient la fusillade. Sans hésiter, elle leur ouvre ses portes. Près de 30 personnes trouvent refuge chez elle. Des traces de sang sont encore visibles sur le canapé. "Il y a un monsieur qui était atteint d'une balle à l'épaule, une autre dame qui était atteinte au niveau de la poitrine et une jeune femme qui avait eu deux balles dans le dos et qui ne pouvait absolument plus bouger", raconte-t-elle.

"Un comportement normal"

Le patron d'un restaurant derrière le Bataclan a lui improvisé un hôpital de campagne à l'étage, au moment du drame. "C'est un héros, il a su gérer comme s’il avait fait ça toute sa vie", témoigne un client présent au moment des faits. "Ce n'est pas un comportement de héros, c'est un comportement normal que l'on doit avoir dans une société", explique Rodolphe Paquin.
Samir, qui travaillait dans le restaurant en face du Petit Cambodge, n'a lui non plus pas hésité à porter secours au milieu du chaos.
Le JT
Les autres sujets du JT
Jérôme, un des rescapés de l\'attentat contre le Bataclan, prend un verre, le 15 novembre 2015 à Paris. 
Jérôme, un des rescapés de l'attentat contre le Bataclan, prend un verre, le 15 novembre 2015 à Paris.  (JULIE RASPLUS / FRANCETV INFO)