Attentats à Paris : le témoignage d'un urgentiste

France 3 a pu rencontrer un urgentiste qui raconte l'extraordinaire mobilisation des soignants et l'attitude remarquables des blessés suite aux attaques terroristes.

France 3

C'est un médecin au cœur de la tourmente. Erwann Debuc est responsable des urgences de l'hôpital Saint-Antoine à Paris, situé à quelques centaines de mètres du lieu des fusillades. Dans la nuit du 13 au 14 novembre, son service a pris en charge 48 blessés par balle. De ces évènements, et avec une semaine de recul, le Dr Debuc a gardé quelques images fortes. D'abord, celle d'un personnel ultra mobilisé qu'il découvre à son arrivée. "Ce qui m'étonne, c'est d'avoir autant de monde présent sur place pour s'occuper des patients, et puis des gens qui sont extrêmement concentrés, affairés à s'occuper des patients. Il n'y a pas du tout de panique, les choses sont très organisées", témoigne-t-il au micro de France 3.

La dignité des patients

Il est ensuite surpris par l'immense dignité des personnes accueillies et soignées. "On a eu des patients extraordinaires, il faut insister là-dessus, des patients qui avaient des blessures par balle. Ils disaient 'Les autres sont plus urgents que moi', 'Occupez-vous d'abord de l'autre', etc...Ça, c'est relativement exceptionnel."

Le JT
Les autres sujets du JT
Des forces de sécurités et des blessés devant le lieu d\'une des fusillades survenue vendredi 13 novembre 2015, à Paris. 
Des forces de sécurités et des blessés devant le lieu d'une des fusillades survenue vendredi 13 novembre 2015, à Paris.  (PHILIPPE WOJAZER / REUTERS)