Attentats à Paris : la marque caractéristique du groupe État islamique

Les attaques meurtrières menées à Paris le 13 novembre ont été revendiquées par le groupe État islamique. Clément Weill-Raynal décrypte les méthodes de l'organisation.

FRANCE 3

Ce samedi 14 novembre, au lendemain des attentats les plus meurtriers jamais perpétrés sur le sol français, la confirmation est tombée : le groupe État islamique a revendiqué les attaques qui ont fait au moins 129 morts et 352 blessés. Les terroristes ont notamment agi en représailles aux frappes françaises contre les jihadistes en Syrie et en Irak.

Le mode opératoire appliqué pendant les attaque "est typiquement celui utilisé par les groupes jihadistes", explique Clément Weill-Raynal. Outre la kalachnikov, les assaillants portaient du TATP, "un explosif très puissant, qui peut être fabriqué de manière artisanale et qui est employé fréquemment par les groupes jihadistes".

D'autres complices traqués

L'enquête en cours devrait dépasser les frontières françaises. "Les commanditaires de cet attentat sont très probablement quelque part entre la Syrie et l'Irak. A cet égard, le groupe État islamique a démontré sa capacité à frapper très loin de ses bases [...] de manière très organisée", poursuit le journaliste de France 3.

Une des équipes ayant mené les attentats a, semble-t-il, été arrêtée ce soir en Belgique. Les enquêteurs recherchent également des complices ailleurs en France. Ces derniers pourraient commettre d'autres attentats "car l’État islamique a clairement menacé la France de poursuivre cette vague de terreur", rappelle le reporter.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers français interviennent auprès d\'une victime de la série d\'attentats perpétrés à Paris, le 13 novembre 2015.
Des policiers français interviennent auprès d'une victime de la série d'attentats perpétrés à Paris, le 13 novembre 2015. (MAXPPP)