Attentats à Paris : l'importance des réseaux sociaux

Depuis vendredi, il y a de nombreuses réactions sur ces réseaux. Cela a permis d'organiser des chaînes de solidarité, même si quelques fausses rumeurs ont été répandues.

FRANCE 3

Les visages des spectateurs du Bataclan dont les proches sont sans nouvelles, depuis les attentats du 13 novembre, sont postés sur les réseaux sociaux.

Des actions efficaces pour aider les victimes

Ils se succèdent sous le hashtag #avisderecherche. Les réseaux ont agi très rapidement. Pour la deuxième fois de son histoire, Facebook a dégainé sa fonction contrôle. En un clic, votre réseau vous savait en sécurité en région parisienne. L'autre force c'est la solidarité. Avec #PorteOuverte, dès 22h30 partait un premier tweet pour trouver un refuge aux personnes bloquées sur Paris.
 
Un soutien qui se traduit aussi par le drapeau tricolore sur les photos de profil. En seulement 10 heures, le mot dièse #PrayforParis a été posté plus de 6,7 millions de fois. Soit autant que #JesuisCharlie en cinq jours en janvier. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Exemple du dispositif de photo de profil modifiée, proposé par Facebook samedi 14 novembre 2015 après les attaques terroristes qui ont frappé la région parisienne.
Exemple du dispositif de photo de profil modifiée, proposé par Facebook samedi 14 novembre 2015 après les attaques terroristes qui ont frappé la région parisienne. (FACEBOOK)