Attentat au Bataclan : le quartier en état de choc

Dans le 11e arrondissement, non loin du Bataclan, les habitants sont sous le choc. 

FRANCE 3

Au lendemain des attentats survenus à Paris, vendredi 13 novembre, le quartier du Bataclan, lieu le plus touché, est en état de choc. Michel, lui, est venu très tôt montrer qu'il n'a pas peur. "Ce n'est pas la guerre. Ce serait pire si c'était la guerre. C'est mon quartier, je suis chez moi. Bien sûr ça me touche, mais la vie continue", affirme-t-il au micro de France 3.

Toute la République visée

"On se croirait en guerre. C'est inquiétant", confit un autre homme interrogé par France 3. Tout le périmètre du Bataclan demeure bouclé, ce qui entraîne parfois des réactions de colère. Plus loin, Francisco atterré regarde son café rue de la Fontaine-au-Roi. Hier soir, il n'y était pas, par miracle. C'est toute la République qui était visée vendredi. Le quartier, mais aussi le symbole. À 9 heures ce matin, Dorothée, mère de famille, allume les premières bougies place de la République.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des rescapés des attaques terroristes qui ont visé Paris le 13 novembre 2015.
Des rescapés des attaques terroristes qui ont visé Paris le 13 novembre 2015. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)