Attaques à Paris : les enquêteurs poursuivent leur travail rue de Charonne

Arnaud Comte est en duplex de la rue de Charonne. Il fait un point sur la situation au lendemain de l'attaque meurtrière.

FRANCE 2

Au coeur du 11e arrondissement, rue de Charonne, les enquêteurs poursuivent leur travail sur place, au lendemain de l'attaque terroriste qui a fait près de 18 morts dans cette rue. "David Da Meda qui m'accompagne a pu se rendre au niveau du restaurant qui a été pris pour cible hier. Il m'a dit qu'on voyait des dizaines d'impacts d'armes lourdes, de Kalachnikov en l'occurrence. La plupart des habitants du quartier se rendent devant ce restaurant et vont voir de jour ce qu'ils ont vécu hier de nuit", raconte Arnaud Comte.

Recherche de détails

"Quand nous sommes arrivés nous ici, une heure et demie après les premiers coups de feu, nous avons vu plusieurs corps allongés, recouverts de draps. Il y avait également une ambiance de guerre. L'armée était déployée. Ils mettaient en travers de la route poubelles et matelas pour faire en quelque sorte un checkpoint. Ils avaient les fusils d'assaut pointés vers les véhicules qui s'approchaient un peu trop", ajoute-t-il.
Durant toute la matinée, les enquêteurs ont interrogé les riverains et les témoins, à la recherche de détails. Le quartier a rouvert à la circulation.

Un soldat patrouille rue de Charonne, à Paris, le 14 novembre 2015.
Un soldat patrouille rue de Charonne, à Paris, le 14 novembre 2015. (PIERRE CONSTANT / AFP)