Attaques à Paris : la France "saura vaincre les terroristes", promet François Hollande

Le chef de l’État prendre la parole en direct dans le Soir 3 après les attaques terroristes qui ensanglantent la capitale de la France.

FRANCE 3

Il est 23h53 ce jeudi 13 novembre. La ville de Paris est visée par des attaques meurtrières en plusieurs endroits. Le bilan s'annonce atroce, alors qu'une prise d'otages est encore en cours au Bataclan. François Hollande prend la parole face aux Français, en direct de l'édition spéciale du Soir 3.

"Des attaques terroristes d'une ampleur sans précédent sont en cours dans l'agglomération parisienne. Il y a plusieurs dizaines de tués, il y a beaucoup de blessés. C'est une horreur", déclare le président de la République, qui indique avoir mobilisé "toutes les forces possibles" pour neutraliser les terroristes et sécuriser "tous les quartiers qui peuvent être concernés".

"J'ai également demandé qu'il y ait des renforts militaires. Ils sont en ce moment sur l'agglomération parisienne pour être sûr qu'aucune attaque ne puisse à nouveau avoir lieu. J'ai également convoqué le Conseil des ministres, il va se tenir dans quelques minutes", poursuit François Hollande.

"Face à la terreur, la France doit être forte"

Deux décisions vont être prises. L'état d'urgence sera décrété : des lieux seront fermés, la circulation pourra être interdite et "des perquisitions pourront être décidées dans toute l'Île-de-France". "L'état d'urgence, lui, sera décrété sur l'ensemble du territoire", ajoute le chef de l’État.

Autre décision prise : la fermeture des frontières. "Nous devons nous assurer que personne ne pourra rentrer pour commettre quelque acte que ce soit, et en même temps que ceux qui auraient pu commettre des crimes puissent également être appréhendés s'ils devaient sortir du territoire", assure François Hollande, visiblement éprouvé.

Le chef de l’État s'adresse encore aux Français : "C'est une terrible épreuve qui, une nouvelle fois, nous assaille. Nous savons d'où elle vient, qui sont ces criminels, qui sont ces terroristes". Il appelle à "faire preuve de compassion, de solidarité", mais également "d'unité et de sang froid". "Face à la terreur, la France doit être forte, elle doit être grande, et les autorités de l'Etat fermes. Nous le serons", jure-t-il, avant de conclure : "Ce que les terroristes veulent, c'est nous faire peur, nous saisir d'effroi. Il y a effectivement de quoi avoir peur. Il y a l'effroi. Mais il y a, face à l'effroi, une nation qui sait se défendre, qui sait mobiliser ses forces et qui, une fois encore, saura vaincre les terroristes".

Le JT
Les autres sujets du JT
François Hollande, le 14 novembre 2011. 
François Hollande, le 14 novembre 2011.  (ELYSEE / FRANCETV INFO)