Assaut à Saint-Denis : "Le bilan aurait pu être pire", selon le directeur du Raid

Le patron du Raid, Jean-Michel Fauvergue, est en plateau ce jeudi 19 novembre, au lendemain de l'assaut à Saint-Denis.

France 3

Au lendemain de l'assaut donné à Saint-Denis, Jean-Michel Fauvergue, directeur du Raid, est en plateau ce jeudi 19 novembre. Cinq hommes des forces spéciales ont été blessés lors de l'intervention qui a amené à l'interpellation de huit personnes et la mort de deux terroristes. "Le bilan aurait pu être pire (...) On est entraîné pour ça, on a des protections pour ça, mais il y a toujours cette crainte d'avoir des blessés, voir plus", confie le directeur du Raid en plateau.

"La porte ne s'est pas ouverte"

Jean-Michel revient plus précisément sur la longueur de l'assaut. "On avait prévu d'ouvrir la porte avec des explosifs et créer un effet de sidération, malheureusement, comme ça arrive quelques fois, la porte ne s'est pas ouverte et il a fallu remettre ça et on n'a pas eu l'effet de surprise que l'on escompté avoir. Ils ont eu le temps de se préparer", explique le patron du Raid avant d'ajouter qu'il s'en est suivi "40 à 45 minutes d'échanges de coups de feu ininterrompus avec des rafales de Kalachnikov, et des grenades".

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'extérieur de l\'appartement à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), où se trouvaient des personnes soupçonnées d\'avoir un lien avec les attentats de Paris, le 18 novembre 2015.
L'extérieur de l'appartement à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), où se trouvaient des personnes soupçonnées d'avoir un lien avec les attentats de Paris, le 18 novembre 2015. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / ANADOLU AGENCY / AFP)