Attentats du 13-Novembre : la reprise du procès décalée d'au moins deux jours

Salah Abdeslam, le principal accusé, a été testé positif lundi. La reprise du procès est aussi conditionnée par l'état de santé des autres accusés, selon nos confrères de France Inter.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les deux jours de débats seront reportés ultérieurement. (POOL DIDIER LEBRUN / MAXPPP)

Le procès des attentats du 13-Novembre qui devait reprendre le 4 janvier va être décalé d'au moins 48 heures, après le test positif au Covid-19 du principal accusé Salah Abdeslam, selon les informations de France Inter. Testé positif lundi, son état de santé n'est pas inquiétant, mais les procédures sanitaires et l'isolement obligatoire,  obligent à adapter le calendrier.

Le président de la Cour d'assises spéciale de Paris Jean-Louis Péries ne va finalement pas ordonner d'expertise médicale de l'accusé mardi 4 janvier, date prévue de la reprise du procès. Les deux jours de débats seront reportés ultérieurement pour ne pas trop chambouler le calendrier d'audience, et notamment l'audition de témoins.

La reprise du procès est aussi conditionnée par l'état de santé des autres accusés, alors que plusieurs clusters sont apparus dans des prisons récemment, et notamment à la prison de Fleury-Mérogis, où est incarcéré Salah Abdeslam.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Procès de Salah Abdeslam

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.