Cet article date de plus de huit ans.

Après les attentats, hôtels et restaurants parisiens font face à un grand nombre d'annulations

Un syndicat hôtelier attend 40% d'annulations de réservations pour la semaine à venir.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La police scientifique effectue des prélèvements dans le restaurant "Le Comptoir Voltaire", samedi 14 novembre 2015 à Paris, au lendemain des attentats. (MAXPPP)

Ville touristique par excellence, Paris doit faire face à une importante vague d'annulations de réservations dans ses hôtels et restaurants après les attentats survenus vendredi. Le taux d'occupation des chambres parisiennes a ainsi chuté de 20,8% la nuit de samedi, et de 23,1% la suivante, selon les chiffres d'un baromètre spécialisé cités mardi 17 novembre par Le Parisien/Aujourd'hui en France (article réservé aux abonnés).

L'annulation du congrès des maires "frappe durement" le secteur

"Les touristes, en particulier les Américains et les Japonais, sont nombreux à chambouler leurs projets, écourter ou reporter leurs vacances", écrit le quotidien. L'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie, l'un des syndicats du secteur, s'attend ainsi à 40% d'annulations d'ici la fin de la semaine. 

Mais plus que les touristes, ce sont les annulations d'événements comme le congrès des maires de France qui "frappent durement" les professionnels de l'hôtellerie, affirme Didier Chenet, président du Groupement national des indépendants, au micro de France Info. Selon la radio, les traiteurs organisateurs de réceptions prévoient également une baisse d'activité de 60% cette semaine.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.