Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Après les attentats, de fausses armes retirées des magasins de jouets

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Après les attentats de Paris, les jouets violents dans le collimateur
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Après les attaques de Paris et à quelques semaines de Noël, deux grandes enseignes ont décidé de retirer les jouets violents de leurs rayons.

Pistolets en plastique, fausses mitraillettes et autres fusils... Autant de produits qui ne seront plus en vente ce Noël dans deux grandes enseignes de jouets. Ce lundi 23 novembre, les cartons repartent déjà chez les fabricants. "Ces armes sont trop ressemblantes, trop réalistes", explique Paul Pichard, responsable communication chez JouéClub. "Elles pourraient choquer la sensibilité de certains", explique-t-il.

"Cela alimente la psychose"

Au total, une quinzaine de produits ont quitté les rayons sur plus de 8 000 jouets que compte le magasin. C'est une perte de chiffre d'affaires marginale pour les enseignes. Les clients, eux, saluent cette décision, mais émettent toutefois quelques réserves. "C'est peut-être un peu extrême, c'est aux parents de faire la part des choses", souligne une cliente du magasin. "J’ai peur que cela alimente la psychose", ajoute un autre. Pas de date de retour prévue dans les rayons, en tout cas pour le moment.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.