VIDEO. Après l'attentat de Nice, Hollande annonce la prolongation de l'état d'urgence

Après l'attentat de Nice, le président de la République a également indiqué que la réserve opérationnelle sera sollicitée pour "soulager les effectifs de policiers et de gendarmes".

FRANCETV

"Le caractère terroriste de l'attaque ne peut être nié." François Hollande a prononcé une allocution, dans la nuit de jeudi à vendredi 15 juillet, après l'attaque au camion menée sur la Promenade des Anglais, à Nice (Alpes-Maritimes).

>> Suivez la situation en direct après l'attaque au camion à Nice

Le président a indiqué qu'au moins 77 personnes étaient mortes, parmi lesquelles des enfants. "La France a été frappée le jour de sa fête nationale. (...) J'exprime au nom de la nation éplorée notre solidarité avec les victimes." Le bilan atteint 80 morts, vendredi matin.

La réserve opérationnelle de l'armée sollicitée

"Après Paris, en janvier 2015 puis en novembre avec Saint-Denis, voici que Nice est touchée. C'est toute la France qui est sous la menace du terrorisme islamiste", a poursuivi François Hollande. "De nombreuses mesures ont déjà été prises (...), mais nous devons rehausser notre niveau de protection." Alors que l'état d'urgence devait prendre fin le 26 juillet, il sera prolongé de trois mois. Par ailleurs, la réserve opérationnelle de l'armée sera sollicitée pour "soulager les effectifs de policiers et de gendarmes".

François Hollande a prononcé un discours après l\'attaque au camion de Nice (Alpes-Maritimes), dans la nuit de jeudi à vendredi 15 juillet 2016.
François Hollande a prononcé un discours après l'attaque au camion de Nice (Alpes-Maritimes), dans la nuit de jeudi à vendredi 15 juillet 2016. (FRANCETV)