Cet article date de plus de quatre ans.

Sécurité à Nice : "L'école doit être le sanctuaire de la République" (C. Estrosi, adjoint à la mairie de Nice)

La sécurité sera renforcée à partir de ce jeudi autour des crèches et des écoles à Nice, dans les Alpes-Maritimes. Un peu moins de deux mois après les attentats du 14-Juillet, Christian Estrosi premier adjoint à la mairie de Nice et président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur a estimé que "l'école doit être le sanctuaire de la République, les parents doivent avoir la garantie que dans ce sanctuaire personne ne pourra porter atteinte à leurs enfants".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Christian Estrosi, premier adjoint à la mairie de Nice et président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur (VALERY HACHE / AFP)

Dès jeudi, pour la rentrée scolaire, "chacun pourra voir devant l'entrée de chaque école, deux policiers municipaux ou deux agents de sécurité privé", a annoncé Christian Estrosi.

L'ancien maire de Nice a déclaré que l'Etat avait été sollicité pour compléter ces patrouilles avec la mobilisation de policiers nationaux. Christian Estrosi a indiqué que "si, sous 24 heures, l'Etat n'assumait pas sa responsabilité, nous comblerions ce vide par 46 équipes de plus que nous recruterions dans des agences privées".

En plus des patrouilles, des caméras de vidéo-surveillance et un système d'alarme anti-intrusion seront installés. Le personnel des établissements recevront des badges d'accès. Des mesures estimées à six millions d'euros.

Christian Estrosi premier adjoint à la mairie de Nice : "chacun pourra voir devant l'entrée de chaque école, deux policiers municipaux ou deux agents de sécurité privé"
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.