Attentat de Nice : deux accusés condamnés en appel à 18 ans de réclusion

Reconnus coupables d'avoir accordé "un soutien logistique et idéologique" au terroriste Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, ils ont écopé de la même peine qu'en première instance.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Poursuivis pour "association de malfaiteurs terroriste", Mohamed Ghraieb et Chokri Chafroud ont été condamnés en appel, à Paris, le 13 juin 2024. (BENOIT PEYRUCQ / AFP)

La cour a confirmé le jugement de première instanceDes peines de 18 ans de réclusion criminelle, assorties d'une peine de sûreté des deux tiers, ont été prononcées jeudi 13 juin par la cour d'assises spéciale de Paris à l'encontre des deux accusés jugés en appel au procès de l'attentat de Nice, qui avait fait 86 morts, le 14 juillet 2016.

Poursuivis pour "association de malfaiteurs terroriste", Mohamed Ghraieb, réceptionniste d'hôtel franco-tunisien de 48 ans, et Chokri Chafroud, 44 ans, un migrant tunisien sans-papiers, ont apporté "un soutien logistique et idéologique" au terroriste, a affirmé la cour au terme de son délibéré. 

La cour n'a pas suivi les réquisitions de l'avocate générale, qui avait demandé 20 ans d'emprisonnement contre les deux accusés, qui ont accueilli sans un mot la sentence. Dans la soirée, l'un des avocats de Mohamed Ghraeib, Vincent Brengarth, a déclaré à BFM Nice Côte d'Azur que son client se pourvoit en cassation. La décision concernant le second accusé n'est pas connu, mais les deux hommes disposent de cinq jours pour se pourvoir en cassation.

Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, le Tunisien de 31 ans auteur de l'attentat au camion-bélier sur la promenade des Anglais, avait été tué par les forces de l'ordre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.