Attentat de Nice : faire revenir les touristes

À Nice (Alpes-Maritimes), les professionnels du tourisme s'inquiètent des conséquences de l'attentat du 14-juillet sur la saison estivale.

France 2

Pas grand monde ce matin, samedi 23 juillet, à la réception de cet hôtel niçois. La salle du petit-déjeuner semble vide et à en croire le réceptionniste, ce n'est pas qu'une impression. "C'est vraiment triste, quelque chose est arrivé et ça se voit sur les visages des gens", indique ce touriste. Une morosité ambiante contre laquelle il semble difficile de lutter pour ce 3 étoiles. Un sentiment partagé par les professionnels du secteur.

Visite du ministre de l'Économie

Dans cette agence de location saisonnière, les clients avouent leur inquiétude à l'idée de revenir sur la Riviera. Pour autant, le téléphone continue de sonner. Une reprise que le syndicat du secteur espère le plus vite possible. "Je pense qu'on ne sera pas dans une logique d'impact aussi fort, comparé à ce qu'ont vécu nos confrères parisiens lors des attentats du 13 novembre", estime Éric Abishira, du syndicat des hôteliers niçois. Emmanuel Macron, le ministre de l'Économie, est attendu lundi sur la Côte d'Azur pour tenter de rassurer les hôteliers de la ville.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des fleurs sur la promenade des Anglais, à Nice (Alpes-Maritimes), le 18 juillet 2016.
Des fleurs sur la promenade des Anglais, à Nice (Alpes-Maritimes), le 18 juillet 2016. (VALERY HACHE / AFP)