Le difficile réveil de la ville de Nice

La ville a été rapidement désertée jeudi 14 juillet après l'attaque sur la promenade des Anglais.

France 2

"Nice est une ville silencieuse ce matin, hébétée", explique Olivier Théron en direct de Nice. Il raconte comment, jeudi soir, la promenade des Anglais s'est vidée "nous sommes arrivés sur les lieux quelques dizaines de minutes après le drame et il n'y avait presque plus personne. Seulement quelques groupes de personnes rassemblés autour de la dépouille d'un proche ou d'un ami recouvert d'un linceul."

Pagaille dans le centre-ville

Le journaliste raconte que près de 200 personnes se trouvaient à terre "entre les morts et les blessés" ce qui a compliqué la tâche des secours. "Dans les rues adjacentes, c'était une énorme pagaille" chacun cherchant des informations ou même son chemin. "Alors oui ce matin, conclut le journaliste, Nice est une ville silencieuse, traumatisée par l'attentat d'hier soir."

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers devant la promenade des Anglais, à Nice (Alpes-Maritimes), le 15 juillet 2016.
Des policiers devant la promenade des Anglais, à Nice (Alpes-Maritimes), le 15 juillet 2016. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)