Cet article date de plus de quatre ans.

La cérémonie Nice a été "un beau moment, avec beaucoup d'émotion" pour la Fédération des victimes d'attentats

Une cérémonie a été organisée samedi 15 octobre en hommage aux victimes et familles de victimes, après l'attentat du 14 juillet à Nice. Un "beau moment" selon Stéphane Gicquel, secrétaire général de la Fédération nationale des victimes d'attentats et d'accidents collectifs (FENVAC).

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
86 roses blanches ont été déposées en souvenir des victimes de l'attentat de Nice, le 14 juillet. (ERIC GAILLARD / POOL)

Selon le secrétaire général de la Fédération nationale des victimes d'attentats et d'accidents collectifs (FENVAC), Stéphane Gicquel, l'hommage national du samedi 15 octobre à Nice a été "un beau moment, avec beaucoup d'émotion", qui a fait du bien aux familles des victimes de l'attentat du 14 juillet dernier sur la Promenade des Anglais. 

"Il y a eu ces applaudissements, qu'on avait pas eus lors de la cérémonie aux Invalides [le 19 septembre dernier, NDLR]. Ça amène un peu de sérénité et un peu de paix", a estimé Stéphane Gicquel.

Rappelant que les victimes d'actes de terrorisme avaient "toujours peur de l'oubli, de l'abandon", le secrétaire de la FENVAC a salué l'initiative de François Hollande qui a nommé dans son discours plusieurs victimes de l'attentat, en racontant des bribes de leurs parcours : "citer ces noms, prendre ces exemples, c'est montrer que le terrorisme, ce n'est pas abstrait. Il y a des vies qui sont marquées et cassées à tout jamais."

"Cet hommage n'est pas un point final", a également rappelé Stéphane Gicquel, dont l'association participe, avec les autorités, à la mise en place d'un dispositif de suivi des victimes "pour plusieurs années."

"Cet hommage n'est pas un point final" (Stéphane Gicquel, secrétaire général de la FENVAC)
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.