Cet article date de plus de cinq ans.

Attentat de Nice : un acte soigneusement planifié

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Attentat de Nice : un acte soigneusement planifié
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Quatre jours après l'attentat du 14-juillet, les enquêteurs en savent plus sur la préparation de cette tuerie et le parcours de Mohamed Lahouij Bouhlel.

C'est le téléphone portable du terroriste qui a parlé. Il a permis de savoir où, quand et comment l'attentat à Nice (Alpes-Maritimes) a été préparé. Premier élément surprenant : tout commence sept mois avant l'attentat. Le 1er janvier 2016, Mohamed Lahouij Bouhlel photographie cet article de Nice Matin. Il y est question d'un camion qui a foncé volontairement dans un restaurant. Le même mode opératoire qu'il va choisir le 14-juillet.

Des repérages et des recherches extrêmement précises

Fin juin, l'homme passe aux préparatifs concrets. D'abord, il cherche de l'argent. Un prêt à la consommation de 5 000 euros lui sera refusé. Il va vider ses comptes et réserver un camion. Pour le récupérer, le 11 juillet, il va déposer un chèque de caution de 1 600 euros. Le lendemain, Mohamed Lahouij Bouhlel  va effectuer un premier repérage sur la promenade des Anglais. Pour effectuer cet attentat, le terroriste a également effectué des recherches extrêmement précises sur Internet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.