Attentat de Nice : un acte soigneusement planifié

Quatre jours après l'attentat du 14-juillet, les enquêteurs en savent plus sur la préparation de cette tuerie et le parcours de Mohamed Lahouij Bouhlel.

France 2

C'est le téléphone portable du terroriste qui a parlé. Il a permis de savoir où, quand et comment l'attentat à Nice (Alpes-Maritimes) a été préparé. Premier élément surprenant : tout commence sept mois avant l'attentat. Le 1er janvier 2016, Mohamed Lahouij Bouhlel photographie cet article de Nice Matin. Il y est question d'un camion qui a foncé volontairement dans un restaurant. Le même mode opératoire qu'il va choisir le 14-juillet.

Des repérages et des recherches extrêmement précises

Fin juin, l'homme passe aux préparatifs concrets. D'abord, il cherche de l'argent. Un prêt à la consommation de 5 000 euros lui sera refusé. Il va vider ses comptes et réserver un camion. Pour le récupérer, le 11 juillet, il va déposer un chèque de caution de 1 600 euros. Le lendemain, Mohamed Lahouij Bouhlel  va effectuer un premier repérage sur la promenade des Anglais. Pour effectuer cet attentat, le terroriste a également effectué des recherches extrêmement précises sur Internet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une reproduction de la carte de séjour de l\'auteur de l\'attentat de Nice, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, diffusée le 15 juillet 2016.
Une reproduction de la carte de séjour de l'auteur de l'attentat de Nice, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, diffusée le 15 juillet 2016. (POLICE NATIONALE / AFP)