Cet article date de plus de quatre ans.

Attentat de Nice : sept personnes gardées à vue dimanche soir

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Attentat de Nice : sept personnes gardées à vue dimanche soir
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

En direct du commissariat de Nice (Alpes-Maritimes), Olivier Théron revient sur les gardés à vue.

Sept personnes sont en garde à vue ce dimanche 17 juillet, trois jours après l'attentat de Nice (Alpes-Maritimes), qui a fait au moins 84 morts. Parmi les nombreuses questions, il y a bien sûr celles d'éventuelles complicités. "L'ex-femme de Mohamed Lahouaiej Bouhlel a été libérée ce matin en état de choc", rapporte Olivier Théron en direct du commissariat de Nice. 

Un nouveau gardé à vue 

"Un proche de la famille qui n'avait pas grand-chose à voir avec l'histoire devrait l'être rapidement. Reste donc dans les bureaux de la PJ six personnes, trois jeunes Niçois connus des services de police, dont un qui aurait mis Mohamed Bouhlel en relation avec un couple d'Albanais. Et c'est ce couple d'Albanais qui aurait fourni le pistolet petit calibre ainsi que les armes factices", poursuit le journaliste de France 2. Et d'ajouter : "Pour les enquêteurs, il est essentiel de déterminer s'il y a eu ou non des complicités et une aide logistique. L'autre axe de recherche concerne la radicalisation éventuelle de Mohamed Bouhlel. Il aurait été en contact avec un Niçois proche des milieux islamistes, pas vraiment une relation suivie, mais c'est une piste sur laquelle travaillent les enquêteurs. Cet homme a été placé en garde à vue il y a quelques minutes."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.