Attentat de Nice : "Nous avons un combat culturel à mener contre l'islam politique"

Le candidat à la primaire des Républicains Bruno Le Maire est l'invité du 20h, ce lundi 18 juillet.

France 2

Quatre jours après l'attentat de Nice qui a fait au moins 84 victimes jeudi 14 juillet, Bruno Le Maire est l'invité du 20h, ce lundi 18 juillet, alors que la droite ne cesse d'attaquer le gouvernement sur sa politique de sécurité. Plus prudent que Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, le candidat à la primaire de droite estime que c'est "l'enquête qui pourra déterminer si le gouvernement a une part de responsabilité dans l'attentat" du 14-juillet, pointant du doigt "les petites phrases" et expliquant que "l'on doit le respect aux victimes".

Une liberté d'expression menacée

Pour Bruno Le Maire, "le seul enjeu est la sécurité des Français, c'est la réponse au terrorisme". A ce propos, la première réponse est de "mener une guerre impitoyable contre l'islam politique en France". Un islam politique qui selon lui, "n'a cessé de progresser en France", et qui "menace notre liberté d'expression, qui voudrait rendre les femmes invisibles dans la société française, qui fait en sorte que la règle religieuse l'emporte sur la règle de l'État". "C'est un combat culturel à mener contre l'islam politique", dit-il encore.

Le JT
Les autres sujets du JT
Bruno Le Maire (LR), à Vendenesse-les-Charolles (Saône-et-Loire), lors d\'une rencontre avec des paysans, le 30 juin 2016.
Bruno Le Maire (LR), à Vendenesse-les-Charolles (Saône-et-Loire), lors d'une rencontre avec des paysans, le 30 juin 2016. (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)