Attentat de Nice : mise en examen de trois hommes soupçonnés d'avoir fourni des armes

Les trois suspects ont été placés en détention provisoire, selon les informations de franceinfo.

Le palais de justice de Paris, le 16 février 2015.
Le palais de justice de Paris, le 16 février 2015. (LOIC VENANCE / AFP)

Trois hommes ont été mis en examen et placés en détention provisoire, vendredi 17 décembre au soir, dans l'enquête sur l'attentat qui a fait 86 morts sur la Promenade des Anglais à Nice le 14 Juillet, indique une source judiciaire à franceinfo.

Les trois suspects sont âgés de 24, 31 et 36 ans. Ils avaient été interpellés à Nice lundi, avec sept autres personnes qui ont été relâchées depuis. Il s'agit de deux Albanais et d'un Tunisien. Ce dernier est poursuivi pour association de malfaiteurs terroriste criminelle. Les deux Albanais sont, eux, mis en examen pour complicité d'association de malfaiteurs terroriste et infraction à la législation sur les armes en relation avec une entreprise terroriste.

Soupçonnés d'avoir armé l'auteur de l'attentat

Tous les trois sont soupçonnés d'avoir participé à la transaction qui a permis à Mohamed Lahouaiej Bouhlel de se procurer une arme de poing, ainsi qu'une Kalachnikov, découverte dans une cave lors des perquisitions. Le Tunisien présenté aux juges avec deux autres suspects pourrait notamment avoir endossé le rôle d'intermédiaire. Six personnes sont déjà mises en examen dans l’enquête sur l'attentat de Nice.