Attentat de Nice : les premières indemnisations aux victimes

Les victimes de l'attentat de Nice (Alpes-Maritimes) devraient toucher les premières indemnisations en fin de semaine, promet Juliette Méadel, la secrétaire d'État chargée de l'Aide aux victimes.

France 2

La secrétaire d'État chargée de l'Aide aux victimes, Juliette Méadel, s'est rendue sur les lieux du drame. Elle a annoncé que les premières indemnisations seront proposées dès la fin de semaine prochaine. Les blessures physiques mais également psychologiques seront prises en charge. Sont concernés par cette mesure d'indemnisations, les familles des 84 personnes décédées, les 200 blessés, mais aussi des milliers de victimes indirectes, sous le choc de ce qu'elles ont vécu le 14-juillet à Nice (Alpes-Maritimes).

Des procédures très encadrées

De leur côté, les associations d'aide aux victimes d'attentats préviennent : les procédures sont très encadrées. Les autorités doivent faire preuve de souplesse. Des dizaines de milliers de personnes étaient présentes ce soir-là. Celles qui n'ont pas encore été prises en charge et qui veulent être reconnues comme victimes doivent appeler le numéro d'urgence de la cellule interministérielle : 01 43 17 56 46, se rendre chez un médecin ou déposer plainte dans un commissariat.

Le JT
Les autres sujets du JT
La secréaire d\'Etat à l\'aide aux victimes, Juliette Meadel, à Brétigny-sur-Orge, le 12 juillet 2016. 
La secréaire d'Etat à l'aide aux victimes, Juliette Meadel, à Brétigny-sur-Orge, le 12 juillet 2016.  (DOMINIQUE FAGET / AFP)