Cet article date de plus d'un an.

Attentat de Nice : le procès s’ouvre lundi 5 septembre

Publié Mis à jour
Attentat de Nice : le procès s’ouvre lundi 5 septembre
Attentat de Nice : le procès s’ouvre lundi 5 septembre Attentat de Nice : le procès s’ouvre lundi 5 septembre
Article rédigé par France 2 - T.Cuny, N.Perez, E.Pelletier, L.Feuerstein, F.Mavic, G.Beaufils, M.Renier, France 3 Côte d'Azur, G.Liaboeuf
France Télévisions
France 2

Lundi 5 septembre, le procès de l’attentat de Nice (Alpes-Maritimes) qui s’est déroulé en 2016 va débuter à Paris. Il se prolongera jusqu’au milieu du mois de décembre.

C’est une épreuve redoutée, mais attendue à laquelle les proches des victimes de l’attentat de Nice vont être confrontés. Le procès de l’attentat de Nice (Alpes-Maritimes) débutera lundi 5 septembre. Stéphane Erbs, qui a perdu sa femme qui était aussi la mère de ses enfants, va témoigner durant les audiences. "Il faut rester digne, ce n'est pas arriver et vomir entre guillemets une haine, ça n’aura aucun sens. C’est vraiment expliquer le mal qu’ils ont fait à des familles, à des enfants, à des parents", décrit l’homme.

Huit complices jugés

Alors que l’auteur de l’attentat a été tué par les policiers après avoir assassiné 86 personnes sur la promenade des Anglais, d’autres individus accusés de l’avoir aidé seront jugés à l’occasion de ce procès. Au total, ils seront huit sur le banc des accusés. Le procès se tiendra à la cour spéciale de Paris. L’un d’entre eux n’est toutefois pas présent, il sera jugé par contumace. Certains sont mis en cause pour avoir fourni des armes, d’autres auraient eu connaissance du projet du terroriste. Le procès sera aussi retransmis dans une salle à Nice.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.