Attentat de Nice : le choc des images

Après l'attaque au camion qui a fait au moins 84 victimes à Nice jeudi 14 juillet, des photos parfois macabres circulent sur les réseaux sociaux.

FRANCE 3

Après l'attentat de Nice qui a fait au moins 84 victimes jeudi 14 juillet, des photos choquantes circulent sur Internet. "Ça peut désorganiser un enfant", explique le psychiatre Jean-Baptiste Dethieux. Face à ce flux d'images non filtrées où l'horreur côtoie l'invraisemblable, le rôle des parents reste important.

Un bébé retrouvé grâce à Facebook

"Il faut que parents et enfants puissent dialoguer ensemble [...] et exprimer leurs émotions", estime le professeur Laurent Schmitt, chef de pôle du service psychiatrie et psychologie médicale à l'hôpital Purpan de Toulouse (Haute-Garonne). Les réseaux sociaux peuvent aussi se montrer utiles : une famille a retrouvé son bébé perdu dans la foule grâce à Facebook. La femme qui a recueilli l'enfant a posté un message qui a été partagé plus de 20 000 fois sur le réseau social.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soldats montent la garde près de corps de victimes, après l\'attaque meurtrière sur la promenade des Anglais à Nice, le 14 juillet 2016.
Des soldats montent la garde près de corps de victimes, après l'attaque meurtrière sur la promenade des Anglais à Nice, le 14 juillet 2016. (VALERY HACHE / AFP)