Cet article date de plus de quatre ans.

Attentat de Nice : la marche blanche prévue dimanche sur la promenade des Anglais interdite pour raisons de sécurité

La préfecture justifie sa décision par la "forte mobilisation des forces de l'ordre et de secours" et par "la menace" terroriste.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Sur la promenade des Anglais, à Nice, le 20 juillet 2016. (ERICK GARIN / CITIZENSIDE / AFP)

Jusqu'à 40 000 personnes étaient attendues sur la promenade des Anglais. La préfecture des Alpes-Maritimes annonce, jeudi 28 juillet, avoir refusé d'autoriser la marche blanche prévue dimanche en hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet à Nice.

"Eu égard à la très forte mobilisation des forces de l'ordre et de secours et à la menace, la préfecture des Alpes-Maritimes a décidé de ne pas autoriser la marche blanche qui devait se dérouler le dimanche 31 juillet sur la promenade des Anglais", écrit-elle dans un communiqué. Les organisateurs "qui avaient régulièrement déposé une déclaration" ont été informés mercredi soir de cette décision "prise en concertation avec le maire de Nice".

La préfecture appelle les Niçois "à ne pas participer"

Une page Facebook "Marche blanche en hommage aux victimes de l'attentat de Nice" avait été ouverte appelant à "défiler ensemble" pour rendre hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet.

Le départ était prévu "depuis l'hôpital Lenval, jusqu'au monument du centenaire", soit à peu près la portion sur laquelle s'est déroulé l'attentat du soir du 14 juillet, qui a fait 84 morts. La préfecture a également "demandé à l'organisateur de relayer cette information sur les réseaux sociaux" et appelle les Niçois à "ne pas participer à cette marche".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.