Attentat de Nice : "Il va falloir que nous apprenions à résister"

Après l'attentat à Nice (Alpes-Maritimes), la psychanalyste Claude Halmos est sur le plateau de France 2.

France 2

Comment évoquer l'attentat à Nice (Alpes-Maritimes) lors des festivités du 14-juillet ? "Entre nous, il est important de se rendre compte que c'est normal d'avoir peur", estime la psychanalyste Claude Halmos sur le plateau de France 2. Elle explique : "Ce que nous avons affronté aujourd'hui est quelque chose d'atroce et que nous ne sommes pas préparés à affronter. On apprend à se débarrasser des choses qui sont de l'ordre de notre imaginaire, là, la violence est concrète, elle est présente. On ne fait pas disparaître une violence concrète qui fait aussi peur. Il va falloir que nous apprenions à résister. Et le seule façon dont il faut résister à ça, ce n'est pas du tout individuellement, mais collectivement." 

"Informer les enfants" 

Elle poursuit : "Il va falloir trouver une force en commun. C'est-à-dire mettre en commun nos forces et aussi nos faiblesses. Il faut aussi parler, informer les enfants, c'est fondamental. En évitant bien sûr l'horreur, on n'est pas obligé de parler des cadavres et du sang, mais on dit que des gens sont morts, on dit le camion. On essaie d'expliquer ce que c'est que des terroristes. On explique que néanmoins il y a des forces pour nous protéger."

Le JT
Les autres sujets du JT