Attentat de Nice : douleur et recueillement

Les Niçois et des proches des victimes ont rendu hommage aux 84 personnes décédées lors de l'attentat sur la promenade des Anglais le 14-juillet.

France 2

La promenade des Anglais est devenue une promenade des roses, de celles que l'on dépose pudiquement sur les lieux d'un décès. Alors à Nice, le chemin des roses semble interminable, il retrace exactement celui emprunté par ce camion fou un soir de 14-juillet. Cette jeune femme fait partie de ces anonymes venus rendre hommage à d'autres anonymes. "Ce qui vient de se passer est juste horrible, on en a marre de ça" dit-elle, émue.  

Pauses prolongées 

Les Niçois réinvestissent leur promenade, chacun à son rythme avec parfois des pauses prolongées. "C'est épouvantable, on vient de voir un écriteau avec un petit Yannis. C'est épouvantable, abominable. C'est une scène de guerre", pleure ce couple. Un peu plus loin, c'est un jardin de petits mots qui racontent en creux l'histoire d'une France qui voudrait vivre en paix. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des habitants se recueillent dans une rue de Nice, au lendemain de l\'attaque au camion menée sur la promenade des Anglais, vendredi 15 juillet 2016.
Des habitants se recueillent dans une rue de Nice, au lendemain de l'attaque au camion menée sur la promenade des Anglais, vendredi 15 juillet 2016. (VALERY HACHE / AFP)