Attentat à Nice : élan de solidarité sur les réseaux sociaux

L'attaque à Nice a donné lieu à un immense élan de solidarité sur les réseaux sociaux : les messages et les avis de recherche ont été relayés.

France 2

Devant cet hôpital, ils n'ont pas fermé l’œil de la nuit. Ils espèrent un coup de téléphone qui mettra fin à ces heures d'angoisse. Cet italien est arrivé de Venise, en Italie, ce matin, vendredi 15 juillet. Il est toujours sans nouvelle de sa femme et de sa fille. "Je crois qu'elles sont blessées ici, mais je ne suis pas sûr. Elles étaient à côté de la promenade des Anglais, en train d'arriver à la maison", dit-il. 

Bébé retrouvé 

Partir à la recherche de ses proches, c'est devenu un triste réflexe depuis hier soir, jeudi 14 juillet. Des comptes spéciaux sur Twitter et Facebook relaient les appels à témoins. C'est une longue liste des visages des disparus et des appels désespérés. Un réseau de solidarité qui a permis de retrouver ce bébé de huit mois. Il avait disparu dans la panique, sanglé dans sa poussette. L'appel avait été relayé plusieurs milliers de fois sur Facebook. Ce matin, le soulagement et un grand merci sont postés par la famille, le message a permis d'identifier le petit garçon, sain et sauf. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme a posté un message sur Facebook pour tenter de retrouver son neveu disparu dans la panique de l\'attentat survenu à Nice, le 14 juillet 2016.
Une femme a posté un message sur Facebook pour tenter de retrouver son neveu disparu dans la panique de l'attentat survenu à Nice, le 14 juillet 2016. (FACEBOOK)