Trappes : le profil de l'assaillant

On ignore pour le moment les motivations de Kamel S., souffrant de graves problèmes psychologiques et au profil trouble : il était fiché pour "apologie du terrorisme". 

Voir la vidéo
FRANCE 3

Pourquoi Kamel S., 36 ans, a-t-il tué sa mère, sa soeur et poignardé une passante ? Pour ses amis d'enfance : il n'y a qu'une raison, sa fragilité psychologique : "On ne sait pas ce qui s'est passé ce matin, il a pété un plomb, pour tuer sa mère et sa soeur... Il y a quoi de terroriste ? C'est un drame familial tragique", estime l'un d'entre eux. Kamel S. vivait séparé de sa femme, dans une résidence de Montigny-les-Cormeils (Val d'Oise). Pour son voisin, il n'était ni violent ni radicalisé : "Kamel c'était un mec super, souriant, toujours bien habillé, il avait sa petite moto, son petit véhicule, sa petite vie quoi, mais de là à dire que c'est un jihadiste, tout ça... Il faut arrêter".

Licencié pour non-respect des règles de laïcité

Pourtant, Kamel S. n'est pas un inconnu des services de renseignement : il était signalé pour "apologie du terrorisme". Il n'avait pas de fiche S, mais son nom apparait dans un autre fichier, le FSPRT, Fichier des Signalements pour la Prévention et la Radicalisation à caractère Terroriste, une base de données créée il y a trois ans et qui recense environ 20 000 personnes. Si ceux que nous avons rencontrés décrivent un homme peu pratiquant, en octobre 2016, conducteur de bus pour une filiale de la RATP, il est licencié pour non-respect des règles de laïcité. Depuis, il était chauffeur de VTC et semblait mener une vie tranquille.

Le JT
Les autres sujets du JT
La police sécurise les rues de la commune de Trappes (Yvelines), après l\'attaque au couteau d\'un homme qui a tué sa mère et sa soeur.
La police sécurise les rues de la commune de Trappes (Yvelines), après l'attaque au couteau d'un homme qui a tué sa mère et sa soeur. (PHILIPPE WOJAZER / X00303)